Des nouvelles de l’adaptation française de Nicky Larson au cinéma

Dix mois après l’annonce de son adaptation cinématographique de la série animée Nicky Larson, Philippe Lacheau, qui a vraisemblablement continué de penser qu’il s’agissait là d’une bonne idée, vient de débuter le tournage du film. Et de réaffirmer son intention de ne pas décevoir les fans du produit original.

Le 13 juillet de l’année dernière, on apprenait que Nicky Larson, et pas City Hunter (la nuance est notable), allait connaître les joies d’une adaptation cinématographique. Mais pas sous la forme d’un film d’animation mais d’un long-métrage avec des acteurs faits de chair et d’os et dirigés par Philippe Lacheau.

Nicky Larson en streaming

À une époque où Canal+ était encore le temple de l’irrévérence bienvenue, notre homme y distillait ses pastilles d’humour avec sa “Bande à Fifi”, laquelle le suit d’ailleurs désormais dans bon nombre de ses aventures cinématographiques. Ce fut notamment le cas de Babysitting (2014) et de sa suite (2015) ayant respectivement attiré 2,4 et 3,2 millions de spectateurs dans les salles.

Le tournage de Nicky Larson façon Lacheau a débuté

Un peu plus de dix mois après avoir fait couler des larmes et fait brandir de petits poings rageurs en annonçant avoir obtenu le droit de porter Nicky Larson sur grand écran, Philippe Lacheau a communiqué mardi, sur son compte Instagram, son émotion de commencer le tournage du film sous peu :

“Demain démarre pour nous une nouvelle aventure, sans doute la plus grande depuis le début. Nous partons pour 65 jours de tournage. Je suis partagé entre émotion, excitation et STRESS.” Et de rappeler que l’intention de contenter à peu près tout le monde sera là : “On va tout faire pour vous offrir la meilleure comédie d’action possible en essayant de ne décevoir ni les fans du manga, ni nos fans a nous qui nous suivent depuis le début.”

Le réalisateur a également adressé un message à toutes celles et ceux n’ayant qu’assez peu foi en ce projet : “Et quant aux septiques [NDLR : quelle violence !] qui se disent que c’est impossible pour des Français de faire une bonne adaptation, on ne vous en veut pas, on aurait pensé la même chose”. Des sceptiques qui avaient toutefois semblé davantage se plaindre du traitement d’une légende de l’animation par un réalisateur aux épaules jugées trop frêles pour porter le poids d’un tel personnage.

Mots-clés nicky larson