Des particules de sable purifié pour combattre l’obésité

L’obésité est considérée comme un fléau des temps modernes. Le nombre de personnes atteintes par cette maladie ne cesse d’augmenter. Face à cette situation, de nombreux scientifiques tentent de trouver une solution qui permettra de diminuer le taux d’obésité au sein de la population. Une équipe de chercheurs en particulier a eu l’idée de mettre en avant les effets produits par les particules de silice sur l’obésité. Ils ont montré que ces particules pouvaient bloquer l’activité des enzymes, ce qui permet de réduire l’absorption des graisses et du sucre par l’organisme.

Cette recherche a été menée par des scientifiques de l’University of South Australia. Les chercheurs ont basé leur travail sur des études antérieures concernant l’impact des particules de silice manufacturées sur l’absorption par l’organisme de l’énergie provenant des aliments riches en matière grasse.

Du sable
Crédits 123RF.com

Des recherches ont déjà montré que des particules de silice mésoporeuse pouvaient mener à une perte de poids chez des souris obèses. On a aussi montré que ces particules étaient tolérées par des hommes adultes comme supplément alimentaire. Une étude publiée en 2020 donne également la forme et la taille optimale des particules pour obtenir des effets anti-obésité.

Le principe de base

Selon Paul Joyce, auteur principal de la nouvelle étude, la silice poreuse est de plus en plus considérée pour son potentiel anti-obésité. Toutefois, jusqu’ici, les scientifiques ne savaient pas vraiment comment fonctionne le processus.  

Joyce a indiqué que leur étude montrait comment la silice favorise les effets anti-obésité en fonctionnant localement dans les intestins. Dans cette partie du système digestif, la silice limite la digestion et l’absorption de la graisse et des glucides. Mais le plus important, c’est que le mécanisme pourra éventuellement être appliqué sur des patients sans crainte d’effets secondaires.

L’expérience menée par les scientifiques

Certains scientifiques ont suggéré que la silice fonctionnait en interférant avec le comportement des enzymes digestifs. Joyce et ses collègues ont voulu explorer cette hypothèse, alors ils ont procédé à une expérience. Ils ont conçu un modèle de digestion in vitroqui leur a permis de faire le suivi la digestion des lipides et des glucides au cours d’un repas simulé riche en matières grasses et en glucides.

Les expériences ont montré que les particules de silice manufacturées à partir de sable purifié entravaient l’activité d’enzymes digestifs dénommés α-Amylase et celle de la lipase pancréatique. Les chercheurs ont observé que ces effets étaient bien influencés par la taille des pores et des particules. En faisant plusieurs tests, ils ont trouvé que les particules avec des pores mesurant entre 6 et 10 nanomètres produisaient les meilleurs résultats.

Selon les scientifiques, la prochaine étape sera de valider ces résultats en utilisant des modèles animaux de l’obésité. Cela permettra de déterminer les variations éventuelles pour des conditions optimales de lutte contre la maladie.

SOURCE: Newatlas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.