Des pirates US aurait cherché à espionner des entreprises et départements américains depuis la Chine

La société de cybersécurité Recorded Future a déclaré à Reuters qu’un groupe de pirates informatiques américains avait été envoyé en Chine en mai 2018 dans le cadre d’une mission commerciale. Ces missionnaires, composés de représentants d’entreprises et d’agences de développement économique américains et dirigés par le gouverneur Bill Walker, devaient cibler le gouvernement de l’Alaska ainsi que des sociétés américaines d’énergie et de communication.

Pour connaître les possibilités d’espionnage qui pouvaient être opérées depuis la Chine, le groupe a utilisé des ordinateurs de l’université de Tsinghua. Les organisations impliquées dans cette mission ont d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance particulière par les hackers chinois.

Le conflit économique opposant les États-Unis à la Chine sur les taxes douanières n’a cessé de s’amplifier, de compromettre les relations entre les deux pays dans plusieurs secteurs et même de nuire à la coopération sino-américaine en matière de cybersécurité.

Détecter les failles de sécurités potentielles

Selon Recorded Future, les pirates informatiques US ont inspecté des bureaux gouvernementaux ainsi que des sites web des fournisseurs de service internet en Alaska dans le but de détecter d’éventuelles failles de sécurité à travers lesquelles ils pouvaient s’engouffrer.

Les bureaux, sociétés et départements visés dans cette mission étaient le bureau du gouverneur de l’Alaska, le département des ressources naturelles de l’Alaska, Attwood Oceanics, Alaska Communications Systels Group Inc., Enswood Plc et le fournisseur d’accès Internet régional TelAlaska.

Une mission avec un objectif commercial

La Chine était le premier partenaire commercial de l’Alaska en 2017 avec plus de 1,32 milliard de dollars d’exportation. Le gouverneur Bill Walker s’inquiète des répercussions que les tensions commerciales entre Washington et Beijing pourraient engendrer si elles perduraient.

D’après Priscilla Moriuchi, directrice du développement des menaces stratégiques chez Recorded Future, cette opération de ciblage de certains systèmes indique qu’il y a un sérieux intérêt à les pirater. De plus, cette mission était probablement une tentative de mieux comprendre les avantages stratégiques que possédait l’Alaska et de s’en servir dans les futures négociations.

Recorded Future a publié le rapport de cette mission de piratage des entreprises et bureaux gouvernementaux américains le 16 août 2018. Y aura t il d’autres missions dans ce genre dans les autres pays avec lesquels les USA sont en conflit ?