Des robots contrôlés à distance par des humains vont bientôt faire le ménage chez vous

À l’ère où nous vivons, les gens sont tellement occupés par le travail, les études, la famille… que beaucoup n’ont presque plus le temps de faire le ménage à la maison. Et si c’était un robot qui s’occupait de tout à votre place ? Une start-up japonaise du nom de Mira Robotics travaille sur un « robot majordome » qui pourra se charger de (presque) toutes les tâches ménagères à la maison.

Baptisé « Ugo », le fameux robot a été présenté en début d’année par l’entreprise qui promet de le mettre en vente d’ici 2020.

Ugo

Image: Mira Robotics

Dans un entretien avec le site The Verge, le directeur général de Mira Robotics, Ken Matsui, affirme qu’Ugo est capable d’effectuer de nombreuses tâches ménagères telles que vider la machine à laver ou encore plier soigneusement les vêtements par exemple.

Contrôlé à distance par des humains

Si le pliage de vêtement est une tâche extrêmement simple pour l’Homme, ce n’est pas du tout évident de « coder » ce geste pour en faire comprendre le principe à un robot. C’est ainsi que Mira Robotics a décidé de doter Ugo d’un système télécommandé : le robot est contrôlé à distance par des opérateurs humains qui sont chargés de le guider dans l’accomplissement des tâches ménagères.

Pour rendre cela possible, Mira Robotics a annoncé que ses ingénieurs étaient en train de développer des contrôleurs de mouvement de réalité virtuelle personnalisés. Les opérateurs pourront s’en servir depuis un PC ou un ordinateur portable via une application spéciale pour diriger les gestes d’Ugo.

Ugo sera sur le marché dès 2020

Si on en croit Ken Matsui, le fait qu’Ugo soit télécommandé présente deux gros avantages : il est plus précis et performant dans ses gestes, mais il coûte également moins cher ! Dès l’année prochaine, Mira Robotics va lancer un service payant qui propose de louer le robot pour environ 225 dollars par mois : ce tarif donne droit à environ six à huit heures de ménage par jour.

Le service sera d’abord lancé au Japon uniquement, puis, si le succès est au rendez-vous, il est prévu qu’Ugo débarquera également en Chine et en Corée du Sud.

Ken Matsui croit en l’avenir des « robots majordomes ». Il est persuadé que des modèles comme Ugo sont ce que de nombreux foyers attendent, pas seulement au Japon ou en Asie, mais aussi en Europe, aux États-Unis… Il estime que d’ici quelques années, les robots personnels deviendront indispensables au quotidien : « C’est un nouveau style de vie, je pense. »