Des robots équipés de lampes UV vont circuler dans l’aéroport de Pittsburgh pour aider à stopper la propagation du Coronavirus

L’aéroport international de Pittsburgh, aux États-Unis, travaille avec Carnegie Robotics, afin de lutter contre le Covid-19. Des robots de nettoyage ont été déployés dans l’aéroport pour supprimer les virus présents sur les sols à l’aide de rayons ultraviolets.

En tant qu’espace souvent bondé, l’aéroport est un terrain propice à la propagation du virus et met donc en danger les passagers. D’autant plus que le virus est capable de survivre plusieurs heures sur certaines surfaces. Le nettoyage des sols de l’aéroport devient alors primordial.

La photo d'un aéroport

Crédits Pixabay

Pittsburgh est la première ville des États-Unis à tester une méthode avec des rayons UV pour éliminer le Coronavirus.

Pousser les voyageurs à reprendre l’avion

L’idée des robots est de Daniel Beaven, directeur financier de Carnegie Robotics. Il a appelé Christina Cassotis, PDG de l’autorité aéroportuaire du comté d’Allegheny, pour la convaincre qu’il serait possible d’équiper les nettoyeurs de sols de l’aéroport par des lampes UV.

Ce partenariat a pour but de mieux sécuriser l’aéroport de Pittsburgh, mais aussi de pousser les passagers à voyager de nouveau, dans un environnement sain.

Depuis la pandémie, Pittsburgh international a vu le taux de ses vols baisser fortement. Si normalement, près de 13 000 voyageurs côtoyaient l’aéroport, ce chiffre est descendu en pic depuis la crise de Covid-19. Faute de clients, les magasins de l’aéroport ont dû fermer leurs portes. Les petits robots de Daniel Beaven ont donc pour but de changer les choses.

Une solution projetée sur le long terme

Les nettoyeurs de sol Nilfisk de l’aéroport ont été dotés d’une intelligence artificielle. Ils nettoient ainsi le sol de manière autonome, à l’aide d’un lavage à haute pression et d’un désinfectant. Ils repassent ensuite sur la surface avec une lumière UV pour être sûrs de tuer les virus.

Si cette solution s’avère efficace, l’utilisation de ces robots pourrait être permanente. Pittsburgh International deviendra alors un modèle pour les autres aéroports internationaux .

Par la même occasion, Christina et David tiennent à démontrer que le domaine de la robotique, en effervescence à Pittsburgh, agit aux côtés de la population pour résoudre les problèmes de grande envergure.

Mots-clés Coronavirus