Des robots volants pour explorer Mars ?

La conquête de Mars occupe les esprits de tous les scientifiques. Récemment, on a appris que les chercheurs de la California Institute of Technology (Caltech) avaient développé un robot pas comme les autres qui pourrait explorer la planète Rouge. Baptisé Leonardo pour  « LEg ON Aerial Robotic DrOne », ce robot volant a été conçu sur le modèle d’un oiseau.

Leonardo est un robot qui possède la capacité de voler et de marcher, à l’instar des oiseaux dont se sont inspirés ses créateurs. Ce robot possède deux pieds robotisés et une partie aérienne composée de drones.

Crédits Pixabay

Actuellement, Leonardo est encore soumis à des tests au sein de la Caltech.

Un robot qui a été difficile à concevoir

D’après les scientifiques, la conception de Leonardo relève un peu de l’exploit. En effet, les centres de recherche du monde entier cherchent depuis des années à perfectionner la locomotion bipède dans les machines.

Le problème réside dans l’équilibre du robot qui peine à rester longtemps à la verticale lorsqu’il est amené à parcourir de longues distances sur des surfaces différentes. Qui plus est, lorsqu’un robot tombe, il est difficile pour lui de se remettre debout. Pour pallier à ce problème, les chercheurs de la Caltech ont doté leur robot de deux rotors puissants situés sur son torse. Grâce à eux, Leonardo peut marcher en équilibre et quitter le sol en volant lorsqu’il est face à un obstacle.

Un robot qui pourrait évoluer sur Mars

Les scientifiques qui sont à l’origine de Leonardo ne sont pas peu fiers de leur machine. D’après le professeur Morteza Gharib, directeur des laboratoires Graduate Aerospace de Caltech qui a conçu Leonardo avec l’aide du scientifique Soon-Jo Chung, cette machine est innovante, car il va à l’encontre de l’idée qui veut qu’un robot ne puisse pas être à la fois terrestre et aérien.

Le professeur Gharib a insisté sur le fait que Leonardo n’était pas un drone. Certes, il peut voler, mais pas à une haute altitude et seulement durant une période donnée. Morteza Gharib a indiqué que ce robot pouvait être utilisé pour des inspections sur des plateformes pétrolières. Il pourrait également prendre part à des missions de recherches et de sauvetages.

Sur le long terme, les versions futures de cette machine pourraient être envoyées sur Mars. Les scientifiques de la Catlech travaillent actuellement avec la NASA pour explorer cette idée.

Mots-clés marsrobotiquerobots