Le Cytophone : Un nouveau laser développé par les scientifiques pour détecter et tuer les cellules cancéreuses contenues dans le sang

Les scientifiques ne cessent d’innover afin de pouvoir traiter ou diagnostiquer à l’avance le cancer chez une personne. Récemment, ils ont développé un appareil utilisant un laser capable de détecter et de détruire les cellules tumorales qui se trouvent dans le sang.

Les résultats de cette  recherche ont été publiés dans la revue scientifique Science Translational Medicine le 12 juin dernier.

Sang

Crédits Pixabay

Pour détecter le cancer chez un patient, les médecins procèdent généralement à des tests sanguins. Cette méthode n’est pas toujours efficace puisque la plupart du temps, elle ne révèle pas la présence des cellules cancéreuses, surtout si celles-ci sont encore peu nombreuses.

C’est la raison pour laquelle Vladimir Zharov et son équipe ont conçu un nouvel appareil laser appelé Cytophone.

Vladimir Zharov est le directeur du Centre de Nanomédecine au sein de l’Université de l’Arkansas et l’auteur principal de l’étude.

Un appareil plus sensible pour diagnostiquer le cancer

En général, les méthodes actuelles de diagnostic du cancer fonctionnent surtout pour le cas des stades très avancés de la maladie. Les tests ne sont en effet positif que lorsque la concentration en cellules malades dans le sang est élevée. Seulement, à ce stade, il y a une forte possibilité que le cancer se soit déjà répandu dans de nombreux organes.

Le Cytophone fonctionne en chauffant les cellules dans le sang. Pour ce faire, il utilise des impulsions de lumière laser qui ciblent principalement les cellules de mélanome, c’est-à-dire les cellules malades. Ces cellules contiennent en effet de la mélanine qui est un pigment de couleur sombre. Les cellules tumorales sont alors les seules à chauffer.

L’effet de chauffage émet des ondes que le Cytophone peut capter grâce à une technique à ultrasons.

Traitement du cancer par le Cytophone

Pour les premiers tests sur les humains, les scientifiques ont effectué leurs expériences sur 28 sujets avec la peau claire et atteints de mélanome, et sur 19 autres sujets en bonne santé. En plus de déceler les cellules tumorales, le Cytophone a également permis de réduire de façon significative leur nombre dans le sang des sujets malades, à la surprise des chercheurs. D’après la déclaration de Zharov, ils ont utilisé une énergie relativement faible pour détecter la présence de cancer. La destruction des cellules cancéreuses lors de l’expérience n’était donc pas prévue.

La destruction des cellules malades peut s’expliquer comme suit : en absorbant la lumière, la mélanine des cellules cancéreuses chauffe, ce qui entraîne l’évaporation de l’eau qu’elles contiennent. Il en résulte alors la destruction des cellules tumorales après la formation d’une bulle qui va grandir et imploser.

Très sensible et inoffensif car ne présentant aucun effet secondaire, le Cytophone constitue un moyen innovant pour lutter contre la propagation des cellules cancéreuses dans le corps humain. Les chercheurs ont cependant déclaré que des études plus approfondies sont nécessaires afin d’avoir de meilleurs résultats.