Des scientifiques ont découvert les causes de l’Hangxiety dû à la gueule de bois

Lors des fêtes ou des soirées arrosées entre amis, il n’est pas rare d’abuser de l’alcool et de se réveiller avec un xylostome matinal sévère. Chez certains plus que d’autres, ce malaise est souvent associé à une anxiété ou « Hangxiety » pouvant entrainer un état de dépression poussé. Cependant, de récentes études semblent avoir trouvé la cause de ce phénomène, de même que la raison pour laquelle il attaque une certaine catégorie de personnes.

En réalité, le stress causé par certains facteurs sous-jacents de la gueule de bois pourrait empirer si le sujet n’essaie pas de les contrôler. Ainsi, la nouvelle étude a confirmé que les personnes déjà enclines à de l’anxiété seraient facilement exposées à l’Hangxiety. Par ailleurs, l’exagération des douleurs musculaires serait aussi une cause du mal.

Bien sûr, la meilleure façon d’éviter de souffrir de Hangxie serait d’éviter complètement de boire, ou du moins de boire avec modération. Telle est la recommandation des experts en psychologie, de même que les médecins.

Petit aperçu des manifestations de l’Hangxiety

Selon certaines estimations, l’anxiété pendant la gueule de bois affecterait environ 12 % des personnes et pourrait varier en gravité selon le sujet. Alors que le corps se remet d’une nuit de beuverie, une gueule de bois crée un état de stress physiologique.

Jeune homme se tenant la tête

D’un côté, cela provoque non seulement des changements dans le système immunitaire, mais aussi une augmentation du niveau de cortisol. De l’autre côté, des changements tels que l’élévation de la pression artérielle et la fréquence cardiaque sont observés.

Par la suite, la recherche sur quelques sujets volontaires montre que l’activité cérébrale impliquant la dopamine (un type de neurotransmetteur) est plus faible pendant la gueule de bois. Fait intéressant, la combinaison du stress et de la privation de sommeil peut entrainer une mauvaise humeur et une baisse de la performance des fonctions cognitives.

Curieusement, lorsqu’il a été demandé aux participants de réguler réellement leurs émotions dans une tâche informatique, ces derniers ont pu le faire efficacement.

L’Hangxiety n’attaquerait pas tout le monde

La douleur fait partie de presque toutes les gueules de bois, qu’il s’agisse de maux de tête ou de douleurs musculaires. Ainsi, les personnes qui consomment sans modération seraient plus susceptibles de ressentir de l’anxiété. La recherche montre également que ces individus sont plus susceptibles de souffrir de gueule de bois sévère.

Par ailleurs, les personnes déjà enclines à l’anxiété en général peuvent également être particulièrement sensibles à Hangxiety. Enfin, les événements négatifs de la vie ou même certains traits de personnalité (comme le névrosisme) seraient aussi liés aux changements d’humeur pendant une gueule de bois.

Lorsqu’ils sont combinés, ces facteurs mettent en évidence pourquoi ce mal peut affecter les gens différemment.

SOURCE : SCIENCEALERT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.