Des scientifiques ont donné des noms de super-héros à de nouvelles espèces de mouches

Récemment, les chercheurs du CSIRO, l’agence scientifique fédérale australienne, ont donné des noms à cinq nouvelles espèces de mouches appartenant au groupe des mouches assassines.

À cause de la morphologie particulière de ces dernières, les scientifiques ont décidé d’attribuer à quatre d’entre-elles des noms de personnages célèbres de Marvel, notamment  Deadpool, Thor, Loki et Black Widow.

Crédits Pixabay

L’on sait également que la cinquième mouche a été nommée la mouche de Stan Lee afin de rendre hommage au créateur des bandes dessinées à l’origine de ces personnages.

D’après le docteur Bryan Lessard, entomologiste au sein du CSIRO et portant lui-même un nom de super-héros « Bry the Fly Guy » sur les réseaux sociaux, donner un nom aux nouvelles espèces est très important dans la mesure où cela peut aider à résoudre de nombreux défis mondiaux.

L’origine des noms

Selon le Dr Lessard, le dos de la mouche de  Deadpool  est orné de plusieurs marques qui le font beaucoup ressembler au masque de Deadpool. Les scientifiques lui ont ainsi attribué le nom scientifique Humorolethalis sergius. Le nom provient du latin humorosus signifiant humide, et lethalis qui veut dire mort.

Pour la mouche de  Thor , le nom scientifique attribué est Daptolestes bronteflavus signifiant « tonnerre blond ».

En ce qui concerne la mouche de  Loki , elle a été nommée Daptolestes illusiolautus, ou encore « tromperie élégante ».

La mouche de  Black Widow  quant à elle s’appelle Daptolestes feminategus ou femme vêtue de cuir.

Et puisque la mouche de  Stan Lee  possède des yeux noirs rappelant les lunettes noires du célèbre créateur ainsi que des moustaches blanches hérissées, elle a été appelée Daptolestes leei.

L’importance de donner un nom aux espèces

Le Dr Lessard a expliqué qu’en Australie, seulement un quart des insectes sont connus de la science. Selon lui, plus l’on donnera un nom aux espèces, plus il sera possible de comprendre leurs « superpouvoirs ».

Il a pris l’exemple de deux nouvelles espèces de mouches soldats colorées, issues de parcs nationaux récemment incendiés. Selon ses explications, ces mouches ne se rencontrent dans aucun autre endroit du monde alors qu’elles jouent un rôle primordial dans le recyclage des nutriments. De ce fait, la disparition de ces espèces pourrait avoir des conséquences sur les écosystèmes ainsi que sur les chaînes alimentaires.

Quant aux mouches assassines, bien qu’à première vue elles ne semblent pas toujours très utiles, notamment à cause de leur agressivité et de leur habitude de tuer et de se nourrir d’autres insectes, elles peuvent jouer un rôle important dans la régulation de la densité des populations des insectes proies.