Des scientifiques pensent avoir trouvé les plus vieux fossiles du monde

Les chercheurs ont confirmé que des fossiles microscopiques découverts dans un morceau de roche datant de près de 3,5 milliards d’années, en Australie-Occidentale, sont les fossiles les plus anciens jamais trouvés, et la première preuve directe de la vie sur Terre.

L’étude décrit 11 spécimens microbiens provenant de 5 organismes distincts, et relie leurs morphologies à des signatures chimiques qui sont caractéristiques de la vie.

Sauver Terre

Les scientifiques disent que certains des fossiles représentent des bactéries et des microbes (aujourd’hui disparus) appelés Archaea, tandis que d’autres sont semblables aux espèces microbiennes qu’on trouve encore aujourd’hui.

Des espèces microbiennes qui n’existent plus aujourd’hui

Les résultats, publiés dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences, suggèrent également comment chacun pourrait avoir survécu sur une planète sans oxygène.

Les microfossiles – appelés ainsi parce qu’ils ne sont pas visibles à l’œil nu – ont été décrits pour la première fois dans la revue Science in 1993 par le professeur William Schopf et son équipe, qui les identifiaient principalement sur la base des formes uniques, cylindriques et filamenteuses des fossiles.

Mais les interprétations antérieures du professeur Schopf ont été contestées. Les critiques ont affirmé qu’il s’agissait simplement de minéraux étranges qui ressemblent seulement à des spécimens biologiques. Toutefois, le professeur John Valley, de l’Université du Wisconsin-Madison, estime que les nouvelles découvertes mettent un terme à ces doutes; les microfossiles sont bien biologiques.

L’existence de la vie sur Terre pourrait remonter à beaucoup plus loin qu’on le pense

Parce qu’il a été démontré que sur Terre plusieurs types de microbes différents étaient déjà présents il y a 3,5 milliards d’années, le professeur Schopf affirme que “la vie a dû commencer beaucoup plus tôt – personne ne sait cela remonte jusqu’à quand – et cela confirme qu’il n’est pas difficile pour la vie primitive de se former et d’évoluer vers des micro-organismes plus avancés”.

Des études antérieures du professeur Valley et de son équipe, datant de 2001, ont montré que les océans d’eau liquide existaient sur Terre il y a 4,3 milliards d’années, plus de 800 millions d’années avant que les fossiles de la présente étude ne viennent à la vie, et tout juste 250 millions d’années après la formation de la Terre.

Le Prof Valley a déclaré : “Nous n’avons aucune preuve directe que la vie existait il y a 4,3 milliards d’années, mais il n’y a aucune raison que ce ne soit pas le cas”.

Source