Des scientifiques veulent créer un laser pour attirer les extraterrestres

Le MIT a encore frappé. Le vénérable établissement propose en effet de créer un puissant laser pour… attirer l’attention des extraterrestres. Stephen Hawking n’aurait sans doute pas validé l’idée.

L’Univers se compose d’un nombre incalculable de galaxies, chacune composée d’un nombre incalculable de systèmes stellaires et de planètes. Imaginer qu’il se trouve quelque part dans ce fatras astronomique une autre espèce intelligente et scientifiquement avancée n’est donc pas totalement dénué de sens.

Extraterrestres biologiques

En réalité, c’est surtout une affaire de statistiques. Compte tenu de l’immensité de l’Univers, il paraît hautement improbable que l’humanité soit la seule civilisation avancée à avoir vu le jour.

Une balise laser pour attirer l’attention des extraterrestres

Cela fait donc plusieurs décennies que nous écoutons fébrilement les étoiles à la recherche de la moindre preuve témoignant de l’existence d’une telle civilisation. Sans succès malheureusement. Jusqu’à présent, les écoutes et observations entreprises n’ont rien donné et cette impression de solitude commence à devenir extrêmement pesante.

Le MIT semble être lui aussi de cet avis. James Clark, un étudiant diplômé du Département de l’aéronautique et de l’astronautique du vénérable établissement, a en effet publié cette semaine une étude de faisabilité dans The Astrophysical Journal, une étude dans laquelle le scientifique suggère tout simplement de mettre au point un laser afin d’envoyer un signal à travers le vide spatial.

D’après son article, relayé par le MIT News, il “suffirait” ainsi d’un laser de un à deux mégawatts focalisé par un télescope de trente à quarante-cinq mètres de long pour générer un faisceau capable d’atteindre un autre système stellaire. Parmi les systèmes cités se trouvent Proxima Centuri ou encore Trappist-1. Un choix logique. Le premier est en effet le plus proche de notre monte et le second abrite pas moins de sept exoplanètes, dont trois potentiellement habitables.

Un projet dangereux

Toujours selon James Clark, un tel signal serait donc visible depuis ces deux systèmes et il serait même suffisamment puissant pour se distinguer de notre étoile. Si une civilisation technologiquement avancée se trouve sur l’un des mondes de ces systèmes, elle devrait donc être en mesure de voir le signal… et peut-être bien d’y répondre. Un peu comme un phare brillant de mille feux au milieu de la nuit.

En revanche, pour maximiser les résultats, James Clark préconise d’installer cette balise au sommet d’une montagne.

Reste qu’une telle construction ne serait pas sans danger. Un laser d’une telle puissance serait invisible à l’œil nu, certes, mais il suffirait d’un regard en sa direction pour perdre définitivement la vue. En outre, on peut raisonnablement se demander si l’espèce humaine a réellement intérêt à attirer l’attention d’une autre civilisation, une civilisation potentiellement plus avancée qu’elle.

Et puis, bien sûr, il ne faut pas perdre de vue que l’Univers ne se limite ni à Alpha Century ni même à Trappist-1. En réalité, si des espèces intelligentes et technologiquement avancées se trouvaient réellement dans un de ces systèmes, on peut supposer qu’elles nous auraient déjà trouvés.

Mots-clés extraterrestres