Des séismes en Californie du Sud ont provoqué l’activité d’une faille tectonique inactive depuis 500 ans

Les derniers mois ont été particulièrement difficiles pour la Californie. Entre juillet et août, la ville de Ridgecrest dans le sud de l’État a été en proie à plusieurs tremblements de terre qui ont provoqué les mouvements d’une grande faille tectonique.

Il s’agit de la grande faille de Garlock qui a bougé de quelques centimètres après des centaines d’années d’inactivité. L’incident a été rapporté dans un article publié sur le site Science qui prévient que l’activité de la faille pourrait provoquer un séisme de magnitude 8.

Crédits Pixabay

Il s’agit d’une situation alarmante, car la faille de Garlock s’étend sur plus de 300 km, le long du désert des Mojaves, et traversant la faille de San Andreas.

Une vague de séismes inquiétante

L e premier tremblement de terre qui a touché la ville de Ridgecrest a été enregistrée le 4 juillet, d’une magnitude de 6,4. Le second séisme s’est produit à peine 36 heures plus tard d’une magnitude beaucoup plus importante de 7,1, suivi par plus de 100 000 répliques.

Selon les scientifiques qui ont observé le phénomène, il s’agit du plus important séisme enregistré depuis environ 20 ans.

Et comme il fallait s’y attendre, il n’a pas été sans conséquences, puisque le tremblement a réveillé la grande faille de Garlock qui n’avait pas été aussi active depuis 500 ans. Les chercheurs ont admis qu’ils n’avaient aucun moyen de prévoir si la faille de Garlock allait se décaler davantage et provoquer des dégâts.

Essayer de comprendre le phénomène

Des recherches concernant la vague de séismes qui a frappé le sud de la Californie ont réuni des scientifiques de Caltech et du Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena. Les chercheurs tentent de trouver un moyen pour repérer les foyers de séismes potentiels.

Pour ce faire, ils se sont basés sur les données récoltées par la NASA pour concevoir une carte qui indique l’emplacement précis de la rupture des failles.

Il s’agit d’une grande avancée pour la science, car les recherches ont permis de découvrir que les failles ne sont pas forcément le résultat d’événements sismiques, et vice-versa : les gros tremblements de terre ne sont pas forcément provoqués par la rupture d’une faille.

Pour ce qui est du danger que représente la faille de Garlock, rien ne peut encore confirmer l’éventualité d’un séisme majeur. Toutefois, les Californiens doivent rester vigilants, car les chercheurs ont admis que le phénomène était pour l’instant imprévisible.