Des sénateurs demandent à Apple de restaurer une application utilisée par des manifestants à Hong Kong

Apple se trouve actuellement entre deux feux en raison d’une application dénommée HKmap.live qui se trouvait dans son App Store. Il s’agit d’une application de cartographie qui permet d’identifier la localisation de la police et des manifestants à Hong Kong. Les manifestations avaient commencé en mars 2019 et avaient initialement pour objet de protester contre une législation qui permettait de transférer et de juger les personnes arrêtées à Hong Kong en Chine continentale.

Bien que ce projet de loi sur l’extradition ait depuis été retiré, les manifestations ont perduré et ont maintenant pour objet des revendications pour une plus grande démocratie. Seulement, Apple a pris la décision de retirer HKmap.live de l’App Store affirmant que cette application allait à l’encontre des politiques d’Apple et des lois locales.

apple-entreprise

Crédits pixabay.com

Néanmoins, des sénateurs américains se sont dressés contre cette décision d’Apple alléguant que c’est « profondément préoccupant ». Ils exigent également que l’entreprise restaure l’application dans son App Store.

Les sénateurs adressent une lettre ouverte à Tim Cook

Dans une lettre ouverte envoyée le vendredi 18 octobre 2019 et adressée à Tim Cook et dont les propos ont été rapportés par CNET, un groupe bipartite de membres du Congrès américain a écrit :

La décision prise par Apple la semaine dernière d’accommoder le gouvernement chinois en supprimant HKMaps est extrêmement préoccupante. Nous vous demandons instamment de changer de cap, de démontrer qu’Apple place les valeurs au-dessus de l’accès au marché et de soutenir les courageux hommes et femmes qui luttent pour les droits fondamentaux et la dignité à Hong Kong.

La lettre est signée par sept personnes : le sénateur démocrate Ron Wyden, de l’Oregon ; le républicain Tom Cotton d’Arkansas ; Ted Cruz du Texas ; Marco Rubio de Floride ; le représentant républicain Mike Gallagher du Wisconsin et les démocrates Tom Malinowski du New Jersey et Alexandria Ocasio-Cortez de New York.

HKmap.live a également protesté contre la décision d’Apple dans un tweet du jeudi 10 octobre 2019.

Reste à savoir si Apple préférera écouter ces plaintes ou préserver son image – et son marché fructifiant – auprès du gouvernement chinois.