Des touristes ont encore tué un bébé dauphin pour des selfies

En Espagne, des touristes ont aperçu un bébé dauphin en train de nager près des côtes. Ils l’ont tiré de la mer pour pouvoir prendre des selfies. L’animal n’a pas survécu et l’expérience lui a ainsi été fatale.

L’incident s’est produit en fin de semaine dernière sur une plage de la municipalité de Mojácar. Située dans la province d’Almeria, cette commune se trouve dans le sud du territoire espagnol et elle comptait un peu moins de sept mille habitants lors du dernier recensement en 2016.

Bébé Dauphin

Depuis 2013, le village fait partie d’un réseau touristique construit autour des plus belles communes d’Espagne et il attire ainsi des centaines de visiteurs et de curieux à chaque saison.

Des touristes ont aperçu un bébé dauphin près de la rive

En fin de semaine dernière, donc, des vacanciers étaient tranquillement en train de lézarder au soleil sur une des plages de la commune lorsqu’ils ont aperçu un animal immobilisé près de la côte.

Intrigués, les touristes se sont rapprochés de la créature et ils ont alors réalisé qu’il s’agissait d’un bébé dauphin.

Elle était en vie, mais elle semblait totalement perdue. Plutôt que de l’aider à reprendre le large, les touristes ont arraché le dauphin à l’eau pour pouvoir prendre des selfies. L’animal a ensuite circulé de mains en mains pendant plusieurs minutes sous un soleil de plomb.

Le sauveteur chargé de surveiller la plage a bien tenté de leur faire entendre raison, sans succès malheureusement. Il en a donc référé à sa hiérarchie et les autorités ont immédiatement fait passer le mot à Equinac, une ONG de défense des animaux marins.

L’animal a circulé de mains en mains pendant de longues minutes

Cette dernière a tout de suite envoyé une équipe sur place pour porter secours à l’animal. Elle est arrivée sur les lieux quinze minutes après le signalement, mais le bébé dauphin était déjà mort.

Les secouristes ont rapporté l’animal dans leurs locaux pour l’étudier et ils ont alors découvert que le dauphin était en réalité une femelle non sevrée. Plus tard, en analysant les selfies pris par les touristes, ils ont remarqué que plusieurs d’entre eux ont involontairement bouclé son spiracle et donc l’orifice qui permet à l’animal de respirer.

Dans le communiqué publié par la suite, Equinac rappelle également que les cétacés sont des animaux très sensibles au stress. Le dauphin serait ainsi mort des suites d’un arrêt cardio-respiratoire entraîné par les multiples manipulations dont il a fait l’objet. Les experts de l’association pensent en outre qu’ils auraient été en mesure de sauver l’animal si les touristes avaient pensé à prévenir les autorités au lieu de prendre des selfies.

A noter que ce n’est pas la première fois qu’un cas de ce type se produit. Deux autres cas ont été rapporté ces derniers mois (ici et ).

Mots-clés animauxselfies