Destiny 2 : Bungie s’explique sur les bannissements

Destiny 2 est disponible depuis quelques jours maintenant sur PC, mais ce lancement ne s’est pas fait sans heurts. De nombreux joueurs ont en effet été bannis sans la moindre raison… du moins de leur point de vue. D’après Bungie, ces bannissements étaient en effet totalement mérités. C’est en tout cas ce qu’indique le communiqué de presse publié par le célèbre studio américain.

Rapide rappel des faits. Le lancement de la version PC de Destiny 2 a été accompagné d’une polémique portant sur une vague de bannissements liée à l’utilisation de certaines solutions logicielles tierces.

Destiny 2

Plusieurs utilisateurs ont en effet perdu l’accès à leur compte quelques instants à peine après avoir lancé leur première partie.

Destiny 2 : Bungie met les points sur les “i”

Très vite, de vives critiques ont commencé à affluer sur les réseaux sociaux et sur les forums, des critiques visant directement Bungie et ses drôles de conditions d’utilisation. Plusieurs personnes ont alors suggéré que ces bannissements étaient conditionnés par l’utilisation de logiciels de diffusion et/ou de benchmarks.

En fouillant sur le site de l’éditeur, des internautes ont fini par tomber sur une page conseillant aux joueurs de ne pas utiliser ces solutions pour retransmettre leurs parties ou pour conserver un œil sur le nombre d’images par seconde affiché.

La polémique a continué à enfler dans les heures suivantes et l’affaire a très vite été reprise par les médias. Nous en avions nous-mêmes parlé dans cet article. Bungie a tenté de temporiser sur les réseaux sociaux, mais cette stratégie n’a pas eu l’effet escompté et l’éditeur a donc pris la décision de publier un communiqué de presse afin de faire toute la lumière sur cette étrange et délicate affaire.

Pas de bannissements automatiques

La position de l’éditeur est simple. D’après Bungie, les applications tierces pointant du doigt peuvent certes empêcher le titre de se lancer, mais elles n’aboutissent pas à un bannissement.

Et ce pour une raison assez simple : Destiny 2 n’intègre aucune fonction de bannissement automatique et Bungie doit ainsi viser chaque dossier avant de prendre sa décision. L’éditeur a en effet tenu à s’imposer cette procédure manuelle afin d’éviter les erreurs et les abus.

Plus intéressant, d’après ce communiqué, quatre cents personnes auraient été définitivement expulsées des serveurs de l’éditeur… pour avoir utilisé des outils de triche portant directement atteinte à l’écosystème du titre.

Bungie assume donc pleinement les bannissements recensés. En revanche, des erreurs ont également été commises et ces dernières ont été corrigées dans la foulée.

Histoire de renfoncer le clou, l’éditeur a également tenu à préciser que l’utilisation des logiciels Discord, XSplit, OBS ou même RTSS ne posait aucun problème. Ces outils sont autorisés.

Mots-clés bungiedestiny 2