Quelques détails intéressant sur le Project Ara

Le Project Ara a fait couler beaucoup d’encre au fil de ces derniers mois et ce qui n’était qu’un simple concept à ses débuts est devenu un véritable projet mené d’une main de fer par Google. Le meilleur reste d’ailleurs à venir car ce fameux projet débouchera, à terme, sur un produit commercialisable. Et justement, le géant de la recherche a décidé d’organiser une série de conférences dédiées à son terminal modulaire, avec quelques révélations intéressantes à la clé.

Selon Paul Eremenko, le responsable du projet, le Project Ara n’est pas qu’un simple projet comme les autres. En réalité, Google souhaite donner vie à un écosystème hardware cohérent, et en totale adéquation avec les principes philosophiques portés par Android. Le tout en favorisant la démocratisation des technologies nomades.

Détails Project Ara

On en sait un peu plus sur le Project Ara de Google.

Il faut effectivement rappeler que la configuration de base du Project Ara ne coûtera que 50 dollars à produire. Pour ce prix là, bien sûr, il ne faut pas s’attendre à un smartphone haut de gamme capable de calculer la valeur de Pi en une fraction de seconde, mais la configuration associée sera suffisante pour accéder à la richesse du web mobile, et pour profiter de l’écosystème Android.

Intéressant, mais il y a mieux car le premier terminal à exploiter la technologie Ara sera commercialisé en janvier 2015, en version bêta. Le modèle final, lui, devrait débarquer entre avril et mai. Ce n’est pas terminé car les mobinautes souhaitant acquérir le mobile auront la possibilité de passer par un service dédié fonctionnant sur le même principe que le très fameux Moto Maker. Le Ara Configurator, c’est son nom, leur permettra de choisir leurs modules, mais également de définir leur couleur. S’ils le souhaitent, ils pourront également téléverser des images à partir du disque dur de leur ordinateur pour personnaliser leur téléphone.

Histoire de finir en beauté, il faut rappeler que la série de conférences dédiées au Project Ara n’est pas terminée, et il y a donc de fortes chances que nous en apprenions un peu plus au sujet du terminal dans les heures qui viennent.

Sources : 1, 2