Deux célèbres TikTokers poursuivis à Los Angeles pour fêtes sauvages

Malgré les mesures restreignant les rassemblements édictées par le CDC aux États-Unis, en raison du risque élevé de transmission du virus Sars-CoV-2, deux personnalités populaires sur TikTok, Bryce Hall et Blake Gray, ont apparemment fait fi des restrictions en organisant une série de fêtes.

Le procureur de la ville de Los Angeles Mike Feuer a ainsi souligné lors d’une conférence de presse qu’avec leur total de 19 millions d’abonnés, ils devraient se conduire en modèles de bons comportements et de meilleures pratiques face à la pandémie et non faire montre d’irresponsabilité en se conduisant de la sorte.

Des gens qui dansent lors d'une fête

Crédits Pixabay

Le procureur a également indiqué que ces deux TikTokeurs seront poursuivis pour non-respect des mesures mises en place et mise en danger d’autrui. Apparemment, ces influenceurs ont déjà fait l’objet de plaintes de la part des voisins et du maire au sujet des tapages occasionnés par leurs fêtes.

Inculpés pour avoir organisé une série de fêtes en pleine pandémie

Selon toute vraisemblance, ce n’est pas la première fois que Hall et Gray ont reçu un avertissement de la part des autorités concernant l’interdiction de fêtes, qui plus est dans ce contexte sanitaire très délicat.

Le premier avertissement date ainsi du 8 août et le second du 14 août, suite à la célébration du 21e anniversaire de Hall. Les agents du LAPD qui sont venus à leur résidence ont déclaré avoir vu plus d’une centaine d’invités « en contact étroit ».

Dans le cadre de cette affaire, les deux TikTokers peuvent encourir des amendes allant jusqu’à 2000 dollars et encourent une peine d’un an d’emprisonnement. Par contre, les autres participants à ces fêtes sauvages n’ont pas été inculpés et ne font actuellement face à aucune poursuite.

Toutefois, Feuer a indiqué que cela pourrait changer à l’avenir.

À lire aussi : Le mémorial d’Auschwitz demande aux influenceurs de TikTok de cesser de se faire passer pour des victimes de l’Holocauste

Les autorités américaines sont strictes concernant les fêtes

Sur les plateformes sociales, des membres de la communauté des créateurs ont déjà dénoncé les actions de certains influenceurs qui continuent de faire la fête, et se sont également prononcés contre le non-respect flagrant des restrictions de santé publique.

Par exemple, Davonna Finley, une créatrice de YouTube a nommé ces influenceurs pour « leur faire honte » afin qu’ils arrêtent ces manquements flagrants.

Pour rappel, les rassemblements de ce genre ont été condamnés par le maire de Los Angeles notamment à Calabasas, où vit le célèbre YouTubeur Jake Paul, qui a également organisé une grande fête.

Pour le cas Hall-Gray, Eric Garcetti, le maire de LA,  serait même allé jusqu’à demander à ce qu’on leur coupe l’électricité pour qu’ils cessent leurs tapages

À lire aussi : TikTok porte plainte contre Trump devant le tribunal fédéral

Mots-clés insolitetiktok