Deux membres viennent s’ajouter à la famille des Triceratops grâce à la découverte de nouveaux spécimens au Nouveau-Méxique

La découverte de deux nouveaux spécimens de dinosaures apparentés au Triceratops, le Navajoceratops sullivani et le Terminocavus sealey, a été récemment rapportée dans un article publié dans le journal scientifique PeerJ.

C’est dans la formation de Kirtland, au Nouveau-Mexique, que des fossiles de fragments de crâne de ces spécimens ont été trouvés par les archéologues. Et d’après les informations publiées, ces deux nouvelles espèces ont foulé le sol de notre planète il y a de cela 75 millions d’années.

Crédits Pixabay

Comme le Triceratops, ils font donc partie de la famille des Ceratopsidae (d’autres membres moins connus sont le Centrosaurus et le Styracosaurus). Selon les chercheurs, ces deux dinosaures herbivores à cornes, sur lesquels ils ont mis la main, étaient des formes transitoires entre le Pentaceratops et l’Anchiceratops.

Des spécimens qui font le lien entre différentes générations de dinosaures à cornes

Le Pentaceratops était caractérisé par la présence d’une encoche profonde et bien distincte sur la collerette qu’il avait autour de son cou, et il vivait sur les terres actuelles du Nouveau-Mexique, il y a 75 millions d’années. Pour sa part, l’Anchiceratops qu’on retrouvera 3,5 millions d’années plus tard sur les terres du Canada était dépourvu d’entaille sur sa collerette.

Thomas Lehman, paléontologue au Texas Tech University a toujours soutenu que l’Anchiceratops descend du Pentaceratops. Avec la découverte du Navajoceratops sullivani et du Terminocavus sealey son hypothèse est donc confirmée.

En effet, ces dinosaures permettent de voir comment l’encoche présente sur la collerette du Pentaceratops a progressivement disparu, pour finalement être supprimée chez l’Anchiceratops.

D’ailleurs, les chercheurs soulignent l’importance de cette découverte qui permet de faire le lien entre différents spécimens de Ceratopsidae, et cela s’étend sur une période de 5 millions d’années.

Des évolutions distinctives qui ont fini par produire l’Anchiceratops

À la fin du Crétacé, une inondation a eu lieu dans les plaines d’Amérique du Nord, causant sa séparation en deux sous-continents. Ainsi, une lignée de Pentaceratops avec une entaille profonde sur sa collerette a évolué d’un côté, tandis qu’une souche de Chasmosaurus a fait son bonhomme de chemin avec une encoche nettement moins prononcée sur le même zone, de l’autre côté.

Plus tard, la mer s’est retirée après 83 millions d’années, permettant aux différentes populations d’à nouveau se regrouper. Le mélange des Pentaceratops et des Chasmosaurus a, par la suite, donné naissance aux Navajoceratops sullivani et aux Terminocavus sealey, pour enfin en arriver aux Anchiceratops.

Navajoceratops sullivani et Terminocavus sealeyi. Crédits : Ville Sinkkonen & Denver Fowler.