Devolver retire des tatouages et l’iconographie nazis de l’un de ses titres

Parce qu’un contenu téléchargeable permettait entre autres d’appliquer des tatouages nazis sur son avatar, et que le sujet est au minimum épineux, au pire polémique, Devolver Digital a pris la décision de retirer cette iconographique de l’un de ses récents titres, Scum.

Alors que l’on pouvait se permettre de penser que les joueurs en auraient marre de lancer Steam pour y voir, dans les nouveautés phares, des titres de survie en monde ouvert ou de battle royale, le tout en accès anticipé parce que ce serait bête de perdre de l’argent en prenant le temps de rendre un travail fini, Scum (de la première catégorie) démarre plutôt fort.

Entré le 29 août dernier dans le moulin de Valve, Scum y est décrit comme “un jeu de survie de nouvelle génération, axé sur une histoire avec des mécanismes de jeu extrêmement complexes et des fonctions de survie non révélées.” Jusqu’ici, pas de quoi s’atteler à la rédaction d’un billet dénonciateur enflammé.

Des tatouages néo-nazis inclus dans un contenu additionnel de Scum

Mais voilà. Le même jour, il était aussi possible d’acheter le SCUM Supporter Pack au prix de 8,19 euros. Pour ce tarif, les possesseurs du jeu de base pouvaient acquérir des objets et des pièces d’équipement. En plus de cela, l’avatar du joueur pouvait revêtir des tatouages exclusifs. Le développeur, Gamepires, et l’éditeur de Scum, Devolver Digital, ont depuis présenté leurs excuses pour avoir inclus, via ce DLC, une iconographie néo-nazie (dont les tatouages susmentionnés) dans ce titre. Et le contenu en question d’avoir été retiré, rapporte Polygon.

Auprès du public s’étant indigné de voir une telle imagerie dans ce jeu, Devolver s’est engagé à identifier et à supprimer tout autre contenu offensant du même genre. “Nous condamnons fermement toute utilisation de symbologie haineuse dans nos jeux et convenons que cela n’aurait jamais dû être dans le jeu, indépendamment de l’intention créative ou du réalisme. Devolver Digital présente ses excuses sans réserve”, a déclaré l’éditeur, et Gamepires d’avoir également fait profil bas :

“Notre intention était de créer l’atmosphère du pire des pires criminels de Scum, et de dépeindre l’horrible type de personnes qui se retrouveraient dans une situation de ‘combat à mort’ pour une émission de télé-réalité futuriste, où les pires criminels seraient confrontés à d’autres. Depuis notre première réponse sur nos forums, nous en avons discuté en équipe et avec notre éditeur, et en avons convenus que ce contenu n’était pas nécessaire, qu’il n’aurait pas dû être inclus et nous l’avons supprimé. Nous présentons nos excuses pour ce faux pas et nous promettons à nos fans que nous prendrons plus de précautions dans notre démarche à l’avenir.”

Mots-clés devolverNazi