D’ici 2025, le CO2 de notre atmosphère atteindra un niveau jamais dépassé en 3,3 millions d’années

La concentration en CO2 de notre atmosphère a beaucoup varié au cours de l’histoire de notre planète. Des variations que les scientifiques utilisent pour modéliser leurs prédictions concernant les évolutions climatiques auxquelles l’on doit s’attendre.

Et apparemment, la quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère terrestre s’approcherait d’un niveau jamais vu dans l’histoire de l’humanité, en tout cas sur les 3,3 derniers millions d’années.

Fumée sui sort des cheminées d'une usine

Crédits Pixabay

Une équipe de chercheurs en climat de l’Université de Southampton a en effet trouvé qu’au rythme actuel, le CO2 de notre atmosphère pourrait atteindre une concentration record d’ici 2025. L’équipe a abouti à cette conclusion en étudiant des coquilles fossilisées de foraminifères prélevés dans les sédiments des profondeurs de la mer des Caraïbes.

Des fossiles d’organismes marins mis à contribution par ces chercheurs

Pour la première fois, en 2017, le niveau de 410 ppm a été atteint. Et selon les chiffres, le taux de CO2 pourrait passer d’ici cinq ans à 427 ppm. Une augmentation correspondant au pic atteint au cours de la période de réchauffement du milieu du Pliocène, il y a 3,3 millions d’années, selon les chercheurs.

En fait, la dernière fois que la Terre a connu une telle situation, le niveau de la mer était plus élevé de plusieurs mètres, comparé à aujourd’hui, et la température plus chaude de 3 °C.

Afin de mieux déterminer ce niveau de CO2 de l’atmosphère au Pliocène, les scientifiques se sont penchés sur des fossiles de foraminifères, des organismes de moins d’un millimètre qui peuplent les océans de la Terre depuis des centaines de millions d’années.

À lire aussi : La pandémie de Coronavirus, c’est aussi moins de pollution

Le niveau de CO2 de l’atmosphère atteindra un record d’ici 2025

Les chercheurs ont pu remonter jusqu’au niveau de CO2 de l’atmosphère du milieu du Pliocène qui avait entre 380 et 420 parties par million de CO2 dans l’atmosphère. En se basant sur ces données, ils ont constaté que ce chiffre se rapproche du niveau actuel, soit environ 415 parties par million.

L’équipe l’Université de Southampton prévient donc que si l’on continue sur cette voie, nous dépasserons d’ici 2025 tout ce qui a été observé au cours des 15 derniers millions d’années étant donné que le taux de CO2 augmente d’environ 2,5 ppm par an.

À lire aussi : Un enzyme pour nettoyer les océans ?

Mots-clés CO2pollution