Digg : la nouvelle version est en ligne !

Certains d’entre vous l’attendaient peut-être, la nouvelle version de Digg est désormais en ligne et elle s’accompagne même d’une nouvelle application mobile ! Rappelons effectivement que c’est le mois dernier que nous avons appris le rachat du service par la société Betaworks, plus connue pour son service News.me. Et qui dit nouvelle version dit aussi plein de nouvelles fonctionnalités top révolutionnaires et qui ont pour vocation de relancer le service. Des fonctionnalités que vous allez bien évidemment pouvoir découvrir un peu plus en détails dans la suite de l’article…

Digg : la nouvelle version est en ligne !

Digg, une refonte de la plateforme éditoriale

A la base, Digg n’avait qu’une seule vocation : permettre aux internautes de partager des liens. D’en partager, mais aussi d’en découvrir de nouveau. Chaque utilisateur avait effectivement la possibilité de voter pour ses liens préférés et plus un lien engrangeait de vote, plus il devenait populaire, mieux il était mis en valeur. Un concept assez simple mais qui s’est finalement imposé comme une véritable révolution jusqu’à ce que les réseaux sociaux ne commencent à montrer le bout de son nez.

Là, tout a changé. Ceux qui avaient l’habitude d’utiliser Digg pour promouvoir leur contenu ou pour compléter leur veille ont finalement basculé sur Facebook, sur Twitter. Une fuite inexorable et qui a causé du tort à Digg, bien sûr, mais aussi à tous les autres services du même genre. Les digg-like ont ainsi énormément perdu de leur intérêt et ils ont finalement fini par sombrer dans l’oubli.

On comprend donc pourquoi la nouvelle version de Digg mise énormément sur les réseaux sociaux.

Digg : la nouvelle version est en ligne !

Digg, les votes, les mentions, les « likes » et les « pokes »

La plus grande nouveauté du nouveau Digg, c’est sans conteste l’intégration des mentions Twitter et des « likes » Facebook dans son algorithme. Désormais, ces derniers seront tout autant pris en compte que le nombre de votes, la plateforme s’appuiera donc sur ces données pour établir la popularité d’un article. Un changement évidemment très intéressant pour tous ceux qui produisent du contenu sur le web. L’un des plus gros défauts des digg-like à leur époque, c’était effectivement de favoriser les éditeurs profitant d’une forte communauté sur ces services. Il suffisait effectivement d’avoir de nombreux amis virtuels (ou de nombreux comptes, certains petits malins étaient d’ailleurs devenus de véritables spécialistes de la chose) pour faire remonter ses articles en tête de liste.

Désormais, ce sera donc très différent, on peut même dire que le système sera bien plus équitable, il devrait également y avoir moins d’abus et c’est évidemment une très bonne chose. En outre, et c’est important de le préciser, il n’est plus nécessaire de créer un compte sur Digg pour pouvoir utiliser la plateforme, cette nouvelle version intègre effectivement Facebook Connect et les utilisateurs n’ont ainsi qu’à s’identifier à l’aide de leur compte pour accéder aux fonctionnalités du service. Dommage d’ailleurs que ce dernier ne propose pas d’autres modes d’identifications (Twitter, etc).

Digg : la nouvelle version est en ligne !

Digg, une version mobile

La nouvelle version de Digg s’accompagne également d’une nouvelle application mobile assez sympathique à utiliser, très minimaliste et qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler Reeder. Grâce à cette application, nous pourrons bien évidemment accéder à tout le contenu publier sur Digg, mais également envoyer du contenu depuis le portail web vers une liste de lecture. Il sera donc possible de faire nos courses le matin sur le service et de bouquiner ensuite tranquillement dans le métro pour nous tenir à jour et pour parfaire notre veille. Une fonction assez sympathique et qui devrait sans plaire à pas mal de monde.

Toutefois, qu’on ne s’y trompe pas, tout n’est pas parfait pour autant. Le site accuse effectivement quelques latences pour certaines fonctionnalités (la soumission de nouveaux contenus, l’accès au profil notamment) et le plus gros de ses défauts, c’est sans doute le fait que Digg n’est disponible qu’en version anglaise. En revanche, et ça c’est très positif, une API est en cours de développement, une API qui permettra aux développeurs les plus chevronnés de réaliser de véritables applications pour la plateforme. Et ça, c’est quand même très prometteur puisque cela devrait permettre à Digg de renforcer sa présence sur le web.

Via

Mots-clés diggweb