Digg : quelques précisions au sujet du remplaçant de Google Reader

L’annonce de la fermeture prochaine de Google Reader a déclenché un véritable tsunami sur la toile et de nombreux internautes ont ainsi protesté face à cette décision pour le moins brutale. Digg, de son côté, a tout simplement décidé de travailler sur son propre agréagateur de flux rss afin d’offrir une alternative solide à tous les inconditionnels de la technologie RSS. Dix jours tout rond après l’annonce, la firme a d’ailleurs décidé d’apporter quelques précisions sur son projet, des précisions qui devraient intéresser tous ceux qui sont très excités à l’idée de pouvoir mettre la main sur ce nouvel agrégateur.

Comme vous le savez sans doute déjà si vous avez lu mon article précédent sur le sujet, Digg a décidé de s’appuyer sur les internautes afin de concevoir un outil susceptible d’intéresser le plus grand nombre. L’objectif de la firme est donc clair, il s’agit tout simplement de nous offrir un outil qui nous ressemble et qui pourra répondre à toutes les problématiques auxquelles sont confrontés tous ceux pour qui la veille est le nerf de la guerre.

Digg : quelques précisions

Digg a tenu à apporter quelques précisions au sujet de son agrégateur de flux rss.

Le premier billet publié sur le blog officiel de Digg a totalisé plus de 800 commentaires et l’équipe en charge du projet a donc décidé d’analyser ces derniers afin de faire ressortir les demandes les plus redondantes. C’est un bon point de départ et voici donc les quatre points qui formeront la base, ou les fondations, de ce nouvel outil :

  • Simplicité : Reader n’était peut-être pas parfait mais le service était suffisamment accessible et ergonomique pour permettre au plus grand nombre de l’utiliser. Le service développé par Digg le sera également.
  • Rapidité : Toute veille, quelle qu’elle soit, peut s’avérer très vite chronophage et c’est précisément pour cette raison qu’un agrégateur se doit d’être le plus rapide possible. Digg l’a bien compris et ce point fera même partie des priorités de la firme.
  • Synchronisation : Si vous faites, comme moi, beaucoup de veille, alors vous devez savoir que la moindre seconde compte. C’est la raison pour laquelle un bon agrégateur se doit d’être décliné sur tous les supports et sur tous les dispositifs. Là encore, l’outil développé par Digg jouera également cette carte.
  • De l’import, encore de l’import, toujours de l’import : Ce point était également très attendu et Digg a tenu à rassurer sa communauté en indiquant que son outil intègrerait un module facilitant l’import des données stockées sur notre Reader.

Rien de très étonnant, ou de très révolutionnaire, bien sûr, mais c’est tout-de-même une bonne chose que Digg se concentre sur ces différents points pour élaborer son nouveau service. Précisons au passage que la société a tenu à rappeler qu’elle ne disposait pas de ressources illimitées, notamment en terme de personnel. Ce qui veut aussi dire que nous allons devoir nous montrer patient avant de pouvoir poser les mains sur ce nouvel outil.

En ce qui me concerne, et pour l’instant, c’est Feedly qui s’est finalement substitué à ce bon vieux Reader. Et vous ?

Via

Mots-clés diggweb