Discours de haine : Twitter supprimera les tweets s’attaquant à l’âge, la maladie et le handicap

Il y a quelque temps, nous vous rapportions que Twitter a pris une mesure radicale contre la commentatrice britannique Katie Hopkins en mettant son compte en suspens à cause de ses discours de haine. Et il semblerait que le réseau social ne veuille pas en rester là. Twitter va désormais appliquer une règle qui interdit les comportements haineux concernant l’âge, la maladie et le handicap sur sa plateforme.

Plus précisément, ces comportements haineux incluent « un langage qui déshumanise en raison de l’âge, du handicap ou de la maladie » et les tweets qui entreront dans cette catégorie seront supprimés du réseau social.

Pour ceux qui se demandent ce qu’il en sera des anciens tweets de ce genre, Twitter déclare que ceux qui sont signalés devront être supprimés, mais qu’ils « n’entraîneront pas directement de suspensions de compte, car ils ont été tweetés avant que la règle ne soit en place ».

Un effort encore insuffisant, selon les groupes de défenses contre les discours de haine

En 2019, Twitter a fait des efforts pour combattre le discours de haine sur sa plateforme en interdisant les publications qui « déshumanisent » certaines catégories de personnes en raison de leur religion.

Selon Change the Terms, une coalition de plusieurs groupes de défenses des droits civiques luttant contre les discours haineux sur Internet, Twitter devrait en faire davantage pour protéger les utilisateurs et le public, par exemple, en élargissant cette nouvelle règle aux contenus déshumanisants qui visent d’autres facteurs comme la race ou encore l’ethnicité.

Jessica Gonzalez, cofondatrice de Change the Terms, a ainsi déclaré dans un communiqué que :

Cette mise à jour de la politique est loin de protéger tous les utilisateurs et le public. Twitter doit étendre ses politiques de conduite haineuse pour protéger les personnes de couleur et interdire les propos qui déshumanisent les personnes en raison de leur race, de leur appartenance ethnique ou de leur statut d’immigration. La haine et la suprématie blanche empoisonnent Twitter et en font un lieu toxique pour les femmes, les gens de couleur et d’autres communautés diverses fréquemment attaquées et ciblées avec haine.

Twitter rassure qu’il ne tardera pas à étendre ces mesures aux autres catégories protégées

En réponse à cette déclaration, le réseau social à l’oiseau bleu a indiqué dans un tweet que le réseau social examinait continuellement « les règles pour rendre Twitter plus sûr. L’année dernière, nous avons mis à jour notre politique de conduite haineuse pour lutter contre les discours déshumanisants, en commençant par une catégorie protégée : les groupes religieux. Maintenant, nous passons à trois autres : l’âge, la maladie et le handicap ».

Et ajoute dans un autre tweet qu’il y aura plus à venir et que le réseau social continuera « à rechercher et à travailler en partenariat avec un groupe de travail mondial d’experts externes pour traiter d’autres catégories protégées ».

 

Mots-clés twitter