Discovery+ ajoute 2 dollars de plus à son forfait sans publicité !

Discovery+ a annoncé une augmentation du prix de son offre sans publicité aux États-Unis et au Canada.

Crédits : NurPhoto via Getty
Crédits : NurPhoto via Getty

Désormais, le tarif mensuel passera de 7 à 9 dollars. Cette augmentation est la première depuis le lancement de la plateforme en janvier 2021. Elle soulève d’ailleurs des questions sur la stratégie tarifaire dans le paysage de plus en plus encombré du streaming vidéo.

Pourquoi une augmentation maintenant ?

L’annonce de Discovery+ arrive à un moment où les plateformes de streaming cherchent à maximiser leurs revenus. Pour Discovery+, il s’agit d’une tentative audacieuse qui aurait pour but d’inciter les utilisateurs à basculer vers des forfaits plus rentables. Cette décision fait écho à celle de nombreuses autres plateformes qui ont déjà adopté une stratégie similaire.

Warner-Bros-Discovery

Dans un communiqué de presse ainsi que dans un courrier électronique adressé aux utilisateurs, la société a fait savoir que cette hausse permettra à la plateforme de « de continuer à proposer des histoires à ne pas manquer dans les domaines de la nourriture, de la maison, des relations, du vrai crime, du paranormal — et bien plus encore ». Toutefois, le prix de l’abonnement adossé à la publicité reste inchangé aux États-Unis ; c’est-à-dire à 5 dollars par mois.

Une décision pour cacher des difficultés financières

Il faut dire que la nouvelle stratégie tarifaire de Discovery+ suscite de nombreuses interrogations, notamment en ce qui concerne sa répercussion sur la fidélité des abonnés. À l’heure où le marché du streaming vidéo est saturé de diverses offres, toute modification de tarification est un pari risqué.

Les véritables questions sont : est-ce que l’augmentation des tarifs répond réellement à une logique d’amélioration de la qualité du service ? Ou si vise-t-elle à compenser désespérément des revenus en baisse, au risque de provoquer un exode massif d’abonnés mécontents ?

Puisqu’il y a quelques mois, le géant du divertissement Disney+ a choisi d’augmenter ses tarifs, bien qu’il ait enregistré une perte de près de 11,7 millions d’abonnés au cours du deuxième trimestre de cette année.

À LIRE AUSSI : Disney+ perd à nouveau des millions d’abonnés et décide d’augmenter ses tarifs

Et ce n’est pas tout, car la plateforme prévoit encore une hausse dans les jours à venir.

Un changement similaire pour les abonnés canadiens

De même, au Canada, les changements tarifaires suivent le même schéma. L’offre sans publicité passe de 7 à 9 dollars canadiens. Aussi, le forfait avec publicités légères (ad-lite) voit son prix augmenter, passant de 5 à 6 dollars canadiens par mois.

Les_meilleures_plateformes_de_streaming_et_SVOD_en_2023
Crédits 123rf

En revanche, il faut noter que les abonnés existants bénéficieront d’un sursis. La bonne nouvelle est que leur tarification actuelle restera en vigueur pour un autre mois, avant que l’augmentation ne soit appliquée lors de leur prochain cycle de facturation après le 2 novembre.

La guerre des prix dans l’univers du streaming

Dans un contexte plus large, Discovery+ n’est pas la seule plateforme à revoir ses tarifs de façon croissante. La rumeur veut que Netflix envisage également une augmentation après la fin de la grève des acteurs. Même le service Hulu prévoit d’ajouter quelques dollars de plus aux factures de sa clientèle.

À LIRE AUSSI : Nouvelle hausse de prix de YouTube TV

Avec cette tendance, on pourrait croire que la guerre des prix dans le secteur du streaming est loin d’être terminée. Le défi pour ces diverses entreprises résidera dans la capacité à offrir une valeur ajoutée suffisamment convaincante pour justifier des tarifs plus élevés. À défaut, l’augmentation des prix pourrait bien se révéler être un coup d’épée dans l’eau, incitant davantage d’utilisateurs à se tourner vers des alternatives plus abordables ou pire encore, vers des plateformes illégales.

Seul l’avenir nous dira si ces changements du côté de Discovery+ est judicieuse ou si elle contribuera à une spirale descendante de sa base d’abonnés.

Source : engadget

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.