Les discriminations salariales chez Coinbase pointées du doigt par un rapport

Pour les amateurs de cryptomonnaie, Coinbase, le portefeuille de monnaie virtuelle est une référence. Mais la nouvelle qui suit pourrait bien ternir l’image de cette firme qui s’est imposée dans son secteur. Selon un article publié dans le New York Times, des discriminations salariales flagrantes sont en effet à déplorer au sein de l’entreprise.

Parmi les victimes de cette injustice, les personnes de couleur, mais également la gent féminine. Et d’après le rapport d’Alexandra Marr, l’économiste qui a mené l’enquête, les groupes précédemment cités seraient nettement moins bien payés que les hommes blancs, même s’ils occupent les mêmes fonctions.

Crédits Unsplash

Précisons qu’il ne s’agit pas de simples accusations, vu que des gens travaillant dans cette société ont accepté de témoigner. Apparemment, ce genre d’affaires a déjà nui à cette entreprise. Mais suite à la publication de cet article dans le New York Times, le directeur des ressources humaines de Coinbase, L. J. Brock, a déclaré que des analyses complètes auront lieu.

Des différences salariales flagrantes choquantes

Selon les données communiquées par le New York Times, depuis fin de 2018, environ 830 femmes travaillant chez Coinbase touchaient annuellement 13 000 $. Et du côté des personnes de couleur, les chiffres descendaient même jusqu’à 11 500 $.

Selon les informations partagées par le New York Times, tandis que la gent féminine gagnait 8 % de moins que les hommes blancs occupant des postes similaires, les noirs empochaient 7 % de moins. Et comme si cela ne suffisait pas, comme l’a précisé Alexandra Marr, quand les options sur actions de Coinbase entrent en jeu, l’écart salarial entre les blancs et les noirs peut grimper jusqu’à 11 %.

Neuf employés de la firme ont ainsi témoigné dans ce sens. L’une de ces victimes, une femme âgée de 25 ans nommée Alysa Butler, a même déclaré que même si la discrimination salariale est bien présente dans le secteur de la technologie, elle est particulièrement flagrante chez Coinbase.

Un comportement qui a valu des problèmes à Coinbase

Pas plus tard que cette année, Coinbase a déposé une demande d’offre publique initiale. Mais suite à la dénonciation d’une quinzaine de ses travailleurs de couleur, rapportant que la firme les exploitait, cette demande n’a pas été acceptée.

Et suite à cet article publié dans le New York Times, L.J. Brock a annoncé qu’une enquête, concernant les revenus des employés de Coinbase, sera ouverte. À noter que cet examen interne s’étendra sur une période allant de la fin de 2018 jusqu’à aujourd’hui, histoire de voir ce qu’il en est vraiment.