Disney a obtenu le blocage de 118 sites pirates

Disney a réussi à faire tomber par voie légale une centaine de sites pirates en Inde. Ceux-ci proposaient des films, des dessins animés ainsi que des animes.

Avec plus de 1,3 milliard d’habitants, l’Inde constitue un eldorado pour les opérateurs de sites pirates. Une réalité que les sociétés spécialisées dans la production et/ou la distribution de contenus multimédias ne peuvent tout simplement pas accepter. Concernant Disney par exemple, le géant américain du divertissement n’a pas hésité à recourir aux gros moyens afin de lutter contre la violation de ses droits dans le pays des Maharajas. La firme a récemment saisi la haute Cour de Delhi dans l’objectif de convaincre les autorités de fermer plusieurs sites impliqués dans du piratage de contenus.

Crédits Pixabay

Une démarche qui a porté ses fruits, car comme nous l’apprend Torrent Freak, cette instance indienne a émis une ordonnance de blocage à l’encontre de 118 noms de domaine accusés de diffusion illégale de films, de dessins animés et d’animes.

Une injonction dynamique

Nombreux sont les professionnels du cinéma qui considèrent le blocage de sites comme une solution efficace pour lutter contre le piratage de contenus. Cependant, cette technique possède ses limites étant donné que l’opérateur d’un site pirate gère en général en même temps plusieurs noms de domaine. Pour être plus efficace, le blocage devrait donc concerner à la fois plusieurs plateformes.

C’est dans cette optique qu’au lieu de viser seulement quelques sites pirates, la plainte de Disney en ciblait des centaines. Désormais, les FAI opérant sur le sol indien devront ajouter à leur liste noire près de 120 nouveaux domaines pirates. Grâce à l’injonction dynamique, la firme américaine peut s’attendre à ce que ceux-ci mettent à jour leur système de filtrage en y ajoutant à l’avenir d’autres sites (si nécessaire).

À lire aussi : Zone Annuaire ferme ses trois sites et lance un nouveau domaine

Des plateformes de streaming et des sites de Torrent

Toujours d’après Torrent Freak, la plainte déposée par Disney listait 37 noms d’opérateurs de sites pirates.

Parmi les noms de domaine incriminés figure le très populaire Nyaa.si. L’ordonnance de blocage concerne aussi les plateformes Horriblesubs, Kisscartoon / Kimcartoon, Wcostream / watchcartoononline, kissanime, gogoanime et 9anime. Certes, la plupart des sites bloqués sont des plateformes de streaming, mais la liste inclut également des sites torrent.

À lire aussi : Zone Annuaire passe au streaming

Mots-clés disney