Disney et ABC : du téléchargement définitif sur la Freebox

Depuis quelques années, la VOD s’est tranquillement implantée dans notre quotidien mais elle ne concernait jusqu’à présent que la location de films ou de séries. Disney et ABC semblent bien décidé à aller un peu plus loin en proposant cette fois le téléchargement définitif de contenus audiovisuels. Même qu’ils ont commencé avec les Freenautes et que vous allez pouvoir découvrir l’ensemble de leur offre un peu plus bas. Et croyez-moi, elle vaut vraiment le détour.

C’est en travers de deux nouvelles chaînes que Disney et ABC diffuseront leurs films et leurs séries sur nos Freebox : Disneytek sur le canal 45 et ABCtek sur le canal 28. Pour le moment, on trouve un peu plus de 2.000 vidéos mais on peut préciser que ces dernières sont disponibles à la fois en version française et à la fois en version originale sous-titrée. Même chose pour la définition, chaque film et chaque épisode sera décliné en une version SD et une version HD. Inutile de préciser que le prix ne sera bien évidemment pas le même selon la version choisie. Ce serait trop facile sinon, hein…

Comme pour toutes les autres offres de ce site, il n’y a pas besoin d’avoir une carte bleue sous la main pour passer commande puisque l’achat sera reporté sur la facture mensuelle. Point intéressant, tous les films et toutes les séries achetés définitivement sur Disneytek et ABCtek pourront être regardés sur votre télévision, certes, mais vous pourrez également les transférer sur votre ordinateur, sur votre console de jeu et même sur votre smartphone ou votre tablette tactile. En revanche, vous serez limité à six périphériques certifiés DivX et pas un de plus.

Côté prix, on en a évidemment pour tous les goûts. Du côté de Disneytek, les films seront vendus entre 4,99 et 19,99 euros pour la définition de base et entre 25,99 et 35,99 euros pour la haute définition. Chez ABCtek, les séries en SD coûteront entre 10,99 et 40,99 euros tandis qu’il faudra débourser entre 20,99 et 45,99 euros pour leur version en HD. Le truc super cool top moumoute, c’est que l’offre sera renouvelée fréquemment et qu’on pourra donc se bouffer pas mal de nouveautés. Enfin… à condition que ces dernières soient sorties en Blu-ray ou en DVD, bien sûr…

Alors c’est sûr, on pourra saluer l’effort mais il y a tout-de-même un certain nombre de points qui me semblent particulièrement gênants. Le coup de la certification, par exemple, c’est franchement pas terrible. C’est pas terrible parce qu’on sait très bien que nous ne sommes pas tous égaux devant les DRM et que tout le monde ne pourra donc pas en profiter. Mais finalement, ce qui me fait le plus rire, ce sont bien évidemment les prix pratiqués. Tenez, la saison 6 de Desperate Housewives est vendue à partir de 40,99 euros sur ABCtek. Super, mais le coffret DVD est disponible chez Amazon à 39,98 euros, livraison comprise. Tu vois où je veux en venir, non ? Le plus drôle reste d’ailleurs à venir, puisque la saison 7 de la série est disponible déjà depuis un moment sur les réseaux underground du web pour pas un rond.

Développer la VOD, pourquoi pas. Mais dans ce cas, si l’industrie veut vraiment jouer la carte de la compétitivité et enrayer le téléchargement illégal, alors elle doit s’assoir sur les DRM et revoir ses prétentions à la baisse. Lâcher 20 euros pour un Blu-ray avec le coffret et les bonus qui vont bien, ça me semble cohérent et en tout cas moi je me laisse souvent tenter (enfin, en vrai, j’attends les offres promotionnelles, hein, genre 30 euros les trois Blu-ray). Mais lâcher la même somme pour un simple fichier vidéo, c’est juste ridicule et personne ne se laissera duper, c’est une évidence.

Et après on ose se demander pourquoi les gens téléchargent des films et des séries ?

Via