Allostreaming, Alloshowtv, Fifostream et Dpstream vont disparaître du web, ou presque

L’heure est grave pour ceux qui consomment de manière illégale des films et des séries en streaming. Le tribunal de grande instance de Paris a effectivement ordonné aux fournisseurs d’accès et aux moteurs de recherche de bloquer plusieurs sites spécialement, soit Allostreaming, Alloshowtv, Fifostream et Dpstream. En d’autres termes et pour faire simple, il sera bientôt impossible d’accéder à ces plateformes depuis la France, et ce n’est sans doute que le début.

Selon le tribunal de grande instance de Paris, donc, le réseau Allostreaming (tous ces sites appartiennent au même groupe) diffuse apparemment des oeuvres audiovisuelles sans le consentement de leurs auteurs respectifs. Par extension, il porte atteinte à leurs droits et c’est précisément ce qui l’a poussé à rendre ce jugement.

Blocage Allostreaming

Allostreaming, ce sera bientôt de l’histoire ancienne… Ou pas.

Il ordonne ainsi aux principaux moteurs de recherche du marché (Google, Bing, Yahoo et Orange) de prendre des mesures pour empêcher que les pages de ces sites ne remontent dans les SERP. On parle donc d’une désindexation pure et simple de ces quatre domaines. Les fournisseurs d’accès, de leur côté, devront également empêcher les internautes résidant en France d’accéder à ces différents sites, en mettant en place des solutions pour les… bloquer. Orange, Bouygues Télécom, Numéricable, Free, SFR et Darty Télécom sont concernés. Aucune mention à OVH en revanche.

Une décision de justice qui ne fera sans doute pas partie à tous les fervents défenseurs de la neutralité du net.

Il faut tout de même rappeler que ce n’est pas la première fois que le groupe Allostreaming se retrouve dans le collimateur des ayants-droit. En septembre 2011, Google avait effectivement été contraint de supprimer tous les sites du réseau de son index suite à une plate déposée dans le cadre du US Digital Millenium Copyright Act.

L’histoire semble donc vouloir se répéter.

Bon, après, sur le plan technique, les amateurs de streaming n’ont pas trop de soucis à se faire, hein…

Mots-clés web