Devinez quoi, le monolithe de Roumanie a aussi disparu

La Roumanie est en deuil. Le monolithe de métal découvert un peu plus tôt dans la semaine à proximité d’une ancienne forteresse locale vient en effet de disparaître, laissant derrière lui un simple trou dans la terre.

Tout a commencé au début de la semaine lorsqu’un monolithe a été découvert dans le désert de l’Utah, au beau milieu de nulle part. Un monolithe entièrement fait de métal, ressemblant beaucoup à celui du film 2001, l’Odyssée de l’espace et grand comme deux hommes adultes.

Construction extra-terrestres pour certains, hommage à Stanley Kubrick pour d’autres, ce monolithe a fait couler beaucoup d’encre.

Un premier monolithe en Utah, un second en Roumanie

Puis, le lendemain, ou le surlendemain, une théorie un peu plus réaliste est tombée. Un galériste américain a en effet noté que le monolithe découvert dans le désert de l’Utah pouvait potentiellement être l’oeuvre d’un de ses artistes disparu en 2011, un certain David Zwirner.

Etabli à New York, ce dernier était un adepte du style minimaliste et il avait confié à son fils qu’il avait pour projet de monter plusieurs oeuvres d’art à travers le monde. Un peu comme un témoignage de son passage dans cette vie.

Malheureusement pour lui, et aussi un peu pour nous, le galériste en question n’a pas eu l’opportunité d’étudier plus en détails le monolithe de l’Utah puisque ce dernier a subitement disparu en pleine nuit. Et là encore, les théories fantaisites n’ont pas manqué. Jusqu’à ce qu’un internaute confie avoir assisté au démantèlement de l’édifice, un démantèlement effectué par un groupe d’hommes ne portant pas l’oeuvre dans leur coeur.

Le second monolithe a aussi disparu

Et puis, hier, nouveau rebondissement. Un second monolithe est apparu au milieu de nulle part, et plus précisément près d’un ancien site archéologique roumain. Encore une fois, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. Pour certains, ce second monolithe confirmait la thèse du galériste, pour d’autres il s’agissait une fois encore de l’oeuvre des petits gris.

Mais une fois encore, nous n’aurons pas l’occasion de l’étudier plus en avant puisque le monolithe de Roumanie a disparu à son tour. Et cette fois encore, plusieurs témoignages ont été entendu, des témoignages à prendre cependant avec la plus grande prudence. Plusieurs personnes ont effectivement fait état de lumières dirigées… vers le ciel.

A moins bien entendu qu’il ne s’agisse que des feux d’une voiture.

Pour le moment, nous n’en savons pas beaucoup plus, mais il peut être intéressant de signaler que ce second monolithe n’était pas une copie conforme du premier. Plusieurs motifs ont en effet été gravés à sa surface.