Après les monolithes, au tour du pénis en bois géant de l’Allemagne de disparaître

Quelques jours après la disparition des monolithes découverts dans l’Utah et près d’un ancien site archéologique en Roumanie, un phénomène pour le moins étrange s’est également produit en Allemagne. En effet, un pénis en bois géant érigé sur une montagne en Bavière s’est volatilisé dans la nature…

Depuis quelque temps, un phénomène bizarre attire l’attention des internautes. Tout a commencé le mois dernier lorsqu’un hélicoptère du département de la sécurité publique de l’État américain de l’Utah a découvert accidentellement dans un endroit reculé de la région un monolithe de métal. Plusieurs jours plus tard, alors que des experts étaient sur le point d’analyser le mystérieux monument, il a disparu dans des circonstances inexpliquées. 

Image de Darko Djurin – Pixabay.com

Et plus récemment encore, des faits plus ou moins similaires se sont produits en Roumanie où un autre monolithe de métal s’est dissipé dans la nature moins d’une semaine après son apparition.

Alors que jusqu’ici, personne ne semble avoir réussi à résoudre l’énigme autour de ces disparitions, un autre évènement étrange vient d’être signalé en Allemagne.

L’émasculation d’un pénis en bois géant

Comme le rapporte Mashable, une statue de pénis d’environ 2 mètres de haut a été dérobée dans une zone montagneuse en Bavière, en Allemagne, laissant derrière elle de la sciure de bois et un mystère persistant. Il s’agit d’une sculpture qui était apparue il y a quelques années sur le mont Grünten dans des circonstances également énigmatiques.

Devenue une véritable attraction touristique et un point de repère pour les randonneurs, cette œuvre hors du commun a même été inscrite en tant que monument culturel sur Google Maps. Étant donné que personne ne sait l’identité de celui ou celle qui l’a conçu, les habitants l’ont tout simplement nommé Pénis en bois.  

Une enquête a été ouverte par la police

En raison de la grande attention du public pour cette disparition, les autorités locales ont ouvert une enquête.

D’après le journal local Allgaeuer Zeitung, les investigations ont été confiées à la police de Kempten, en Bavière. On ne sait pas toutefois si une infraction a réellement été commise vu qu’aucun sculpteur n’a clamé la création de la statue.

Autant dire que le mystère risque de perdurer.