SimCity : un DLC facturé 8.99€ pour un résoudre un problème touchant à la conception du jeu

Il faut bien l’avouer, EA n’a peur de rien. Le lancement de SimCity, comme chacun le sait, a été un véritable fiasco. Des cartes trop petites, une connexion internet obligatoire pour jouer en solo, l’éditeur a fait l’objet d’un certain nombre de critiques particulièrement acerbes. Cela ne lui a apparemment pas suffit car ce dernier vient tout juste de faire encore plus fort en proposant aux joueurs un DLC pour résoudre un problème de conception du titre, un DLC payant et qui leur sera facturé… 8.99€. Autant dire qu’il pourrait très bien s’agir de la goutte d’eau de trop.

Chaque carte de SimCity se structure de la même manière : une surface constructible, dont la topologie et les ressources varient en fonction de la région, et une autoroute déservant la ville. Une autoroute qui ne comprend qu’une seule bretelle, ce qui veut aussi dire que tous les visiteurs souhaitant vous rendre visite passeront par la même route.

DLC SimCity

EA nous a gratifié d’un nouveau DLC pour SimCity, un DLC qui résout un problème de conception…

Pas besoin d’être un ingénieur chevronné pour comprendre que ce seul point d’entrée est une véritable source d’emmerdes pour tous les maires. Dès que la ville commence à grossir, dès que l’on atteint un certain nombre d’habitants, les embouteillages surviennent. Des embouteillages contre lesquels il est impossible de faire quoi que ce soit.

Du moins ça, c’était avant. Car en effet, EA a pris l’initiative de concevoir un DLC – soit un gros gros patch situé entre la simple mise à jour et la vraie extension – pour résoudre cet épineux problème, un DLC qui apporte un nouveau moyen de locomotion : les dirigeables. Grâce à ces derniers et comme l’explique noir sur blanc la fiche descriptive du patch, les maires pourront enfin résoudre les embouteillages de leurs villes, ce qui comprend aussi les embouteillages qui surviennent à l’entrée de ces dernières, sur les autoroutes. Précisons, pour être aussi complet que possible, que ce DLC contient également deux nouveaux parcs et un nouveau bâtiment : le hangar à dirigeables.

Payer pour de nouveaux bâtiments, pourquoi pas. Mais payer pour régler un problème qui dépend de la conception et qui est impossible à résoudre autrement, il ne faut pas pousser.

Si ça continue comme ça, SimCity va effectivement finir par entrer dans l’histoire, mais pas pour les bonnes raisons.

Via

Mots-clés sim city