DMA : Meta propose un moyen de contourner les frais d’Apple

La société mère de Facebook envisage-t-elle de croiser le fer avec la firme de Cupertino ? Meta Platforms Inc., vient en effet de publier de nouvelles directives pour les petites et moyennes entreprises qui font la publicité sur ses plateformes. Grâce à leurs mises en œuvre, les annonceurs pourraient contourner les frais imposés par Apple en prélude à l’entrée en vigueur des lois DMA.

Meta
Crédit Photo : Meta

Acheter les publicités depuis un navigateur web

Meta déconseille fortement aux entreprises de payer leurs publicités depuis les applications iOS de Facebook ou Instagram. En lieu et place, ils peuvent utiliser un navigateur web mobile de leur choix et faire des économies non négligeables. Cette nouvelle directive de Meta devrait les aider à éviter de payer une commission à Apple sur chacune de leurs transactions. Pour rappel, la marque à la pomme a mis à jour sa politique à quelques jours de l’entrée en vigueur de la loi sur les marchés numériques de l’UE.

Dans ce cadre, elle oblige désormais les annonceurs à utiliser sa fonctionnalité d’achat intégré s’ils souhaitent améliorer la visibilité de leurs contenus. À ce titre, ils doivent s’en servir à chaque fois qu’ils paient pour booster leurs publications sur leurs divers réseaux sociaux. Selon le cas, Apple prélève jusqu’à 30 % sur les achats d’applications dans son logiciel iOS. Cela suppose que Meta perdra une partie importante de ses revenus publicitaires au profit du fabricant d’iPhone, ce qu’elle ne souhaite pas.

Le changement de politique, annoncé pour la première fois par Apple en 2022, a accentué les tensions entre les deux géants de la technologie. Le PDG Mark Zuckerberg a par exemple accusé la firme de Cupertino pour son contrôle excessif sur l’App Store. Cette situation critique l’a surtout empêché d’aller au bout de certains projets phares comme l’ajout d’une fonctionnalité de jeux payants sur Facebook. De plus, Meta accuse son rival de « sous-coter les autres dans l’économie numérique ».

À lire aussi : Casque VR : Zuckerberg estime que son Meta Quest 3 est meilleur que l’Apple Vision Pro !

Apple réagit aux nouvelles directives de Meta

Selon Apple, traiter le Boosting comme un achat intégré était cohérent avec son approche de longue date sur l’App Store. Dans un communiqué, elle affirme à ce sujet : « Nous avons toujours exigé que les achats de biens et services numériques au sein des applications utilisent l’achat intégré. Le Boosting, qui permet à un individu ou à une organisation de payer pour augmenter la portée d’une publication ou d’un profil, est un service numérique – donc bien sûr, un achat intégré est requis. »

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le PDG Tim Cook est un fervent détracteur des pratiques de confidentialité de Meta. Selon lui, Facebook se base sur ces données pour vendre des publicités. Les modifications précédentes d’Apple ont même touché Meta dans son portefeuille. En 2021, par exemple, un ajustement d’iOS qui limitait la collecte de données tierces a entraîné une perte colossale. Celle-ci est estimée à environ 10 milliards de dollars de revenus publicitaires.

Source : Yahoo Finance

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.