DMA : Signal et Threema ne s’allieront pas à WhatsApp !

En prélude à la mise en application de la loi sur les marchés numériques, WhatsApp doit rendre son application interopérable pour les utilisateurs. Toutefois, cet ambitieux projet risque de prendre un coup dans la mesure où Signal et Threema rejettent toute idée de collaboration avec Meta. Les deux sociétés préfèrent donner la priorité aux normes de confidentialité et de sécurité plutôt qu’à l’expansion potentielle du nombre d’utilisateurs.

Signal Messenger APK
Crédit Photo : 123RF

Prioriser la sécurité et la confidentialité des données

Avec la nouvelle loi sur les marchés numériques (DMA) de l’Europe, Signal et Threema peuvent théoriquement demander l’accès à WhatsApp. Cependant, les deux sociétés ne sont pas intéressées par le projet d’interopérabilité de Meta. Comme le rapporte le magazine informatique Heise Online, ils ne sont pas prêts à abaisser leurs standards en vue d’acquérir plus d’utilisateurs. Lors d’une récente déclaration, Meredith Whittaker, la présidente de Signal, n’a pas manqué d’exprimer sa position sur le sujet.

Elle affirme : « Nos normes de confidentialité sont extrêmement élevées et non seulement nous ne les abaisserons pas, mais nous voulons continuer à les augmenter. Actuellement, travailler avec Facebook Messenger, iMessage, WhatsApp ou même un service Matrix signifierait une détérioration de nos normes de protection des données ». Un porte-parole de Threema a également exprimé un point de vue similaire dans une interview accordée aux médias.

Il déclare à ce sujet : « La raison principale est que nos normes de sécurité et de confidentialité ne sont pas compatibles avec elles. Nous ne pouvons pas et ne nous écarterons pas de ces normes : c’est la raison d’être de Threema ». Ainsi, les deux sociétés montrent leur volonté de renforcer les normes de confidentialité et de sécurité sur leurs applications. Pour le moment, une potentielle expansion du nombre d’utilisateurs grâce à l’interopérabilité de WhatsApp n’est donc pas à l’ordre du jour.

À lire aussi : WhatsApp, Telegram ou Signal : quelle application de messagerie privilégier ?

Une politique de protection moins stricte chez Meta

Bien Signal et Threema utilisent les mêmes protocoles que WhatsApp, il convient de préciser que l’application de Meta a quelques défauts. En guise d’illustration, elle n’offre pas de protections de confidentialité avancées pour les métadonnées. Bien que ces derniers ne contiennent pas le contenu des messages, elles restent précieuses et potentiellement sensibles. Pour cause, elles indiquent qui communique avec qui et à quel moment. De plus, Signal et Threema précisent que WhatsApp est une source fermée.

À ce titre, elles ne savent pas ce qui pourrait advenir des données de leurs utilisateurs une fois qu’elles seraient entre les mains de Meta. Par ailleurs, il faut préciser que les applications de messagerie doivent signer un contrat avec WhatsApp et accepter d’utiliser la même norme de cryptage de bout en bout. On ne sait pas non plus si la société de Mark Zuckerberg ouvrira son service à des concurrents du monde entier ou s’il le limitera à l’UE.

Source : Android Police

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.