Domino’s teste les modes de paiement sans cash dans ses boutiques en Australie

Actuellement, les systèmes de paiement deviennent de plus en plus modernes. C’est ainsi que de nombreuses entreprises abandonnent petit à petit l’utilisation de l’argent liquide dans les différentes transactions au profit des systèmes de paiement numériques.

Domino’s Autralie a récemment annoncé son initiative d’ouvrir des points de vente où les consommateurs ne pourront utiliser que des moyens de paiement autre que l’argent liquide. Ainsi, quand ils effectueront une commande dans ces boutiques, ils pourront payer uniquement via leurs cartes de crédit ou de débit, via PayPal, ApplePay, Android Pay ou encore à partir des cartes-cadeaux Instagift de Domino’s.

Crédits Pixabay

Cette nouvelle option est actuellement disponible dans cinq sites de l’entreprise en Australie.

Objectifs du paiement sans cash

Nick Knight, PDG de Domino’s en Australie et en Nouvelle-Zélande, a déclaré que le système de paiement sans cash renforcerait la sécurité dans les magasins, car les employés ainsi que les livreurs ne transporteront plus d’argent. Cette initiative est aussi, selon ses dires, un moyen de répondre aux besoins des consommateurs qui se dirigent de plus en plus vers le système électronique.

En Australie, l’utilisation de l’argent liquide n’est plus aussi courante qu’auparavant. Selon les statistiques, seulement 37 % de l’ensemble des transactions du pays se font en utilisant du cash. D’ailleurs, même le gouvernement australien est moins enthousiaste à l’égard des transactions en espèces. Ainsi, les achats de plus de 15 000 dollars ne pourront plus se faire en espèces selon une nouvelle loi qui est entrée en vigueur ce mois de juillet.

Le paiement en liquide, un système parfois avantageux

Aux États-Unis, les transactions en espèces ne constituent que 32 % des transactions du pays. Toutefois, certains États comme le New Jersey essayent de protéger, à partir des lois locales, l’utilisation de l’argent liquide.

Bien que les systèmes de paiement électroniques présentent plusieurs avantages, il y a également de nombreux risques avec la croissance actuelle du taux de piratage informatique. Les experts en protection de la vie privée n’ont pas confiance en ces moyens de paiement qui peuvent fournir les informations personnelles des consommateurs aux pirates et même aux responsables du gouvernement.

Heureusement pour la clientèle de Domino’s, le choix est encore large en ce qui concerne les moyens de paiement et le cash figure encore dans la liste, bien que l’entreprise essaie de s’en défaire petit à petit.

Mots-clés Domino's