Donald Trump bloqué sur Twitter, Facebook et Instagram

Donald Trump s’est laissé aller à un dérapage de trop. Hier, suite aux émeutes du Capitole et après plusieurs messages lunaires, Twitter, Facebook et Instagram ont décidé de bloquer l’actuel locataire de la Maison Blanche pendant une durée déterminée.

Cela ne vous aura pas échappé, mais les Etats-Unis sont entrés dans une période de transition. Les dernières élections présidentielles se sont soldées par la victoire du candidat Joe Biden. Donald Trump doit donc quitter la Maison Blanche et lui laisser les clés des lieux.

Une femme se tenant le visage dans la pénombre
Photo de Juan Pablo Serrano Arenas provenant de Pexels

Les partisans de l’actuel président ne semblent cependant pas l’entendre de la même oreille. Hier, des centaines de personnes se sont réunies afin de prendre possession du Capitole.

Donald Trump ne peut plus publier sur Twitter, Facebook et Instagram

Les manifestants étaient nombreux et ils ont rapidement réussi à déborder les équipes de sécurités. Le Capitole a alors été envahi par des centaines de personnes et la situation a très vite dérapé. De nombreuses personnes ont été blessées et une femme originaire de Californie a même été abattue par les forces de police.

Donald Trump aurait pu tenter de calmer la situation, mais il ne l’a pas vraiment fait. Du moins pas comme il aurait fallu le faire. Loin de dénoncer l’action, l’actuel président a ainsi appelé les manifestants à rentrer chez eux tout en évoquant “une élection qui nous a été volée”.

Et il a continué comme ça pendant une bonne heure, sans oublier de demander à ses partisans “de se souvenir de ce jour pour toujours”.

Des messages trop lunaires et trop dangereux

Les modérateurs des réseaux sociaux sur lequel Donald Trump était actif ont donc été dans l’obligation de réagir. Twitter a été le premier à frapper en verrouillant le compte du président pendant 12 heures après trois tweets considérés comme “de graves violations” de sa politique. Facebook et Instagram ont enchaîné ensuite en prenant la même décision, cette fois pour une durée de 24 heures.

Pour ces prochaines heures, donc, Donald Trump est condamné à rester muet. Toute la question est maintenant de savoir comment il va réagir lorsqu’il va retrouver l’accès à ses comptes.