Donald Trump exige que TikTok soit entièrement détenu par Oracle et Walmart

TikTok est au cœur d’un énorme épisode du côté des USA. L’application chinoise, détenue par ByteDance, est accusée de voler les données privées des utilisateurs pour le compte du Parti communiste chinois. Face à ces soupçons, Donald Trump a exigé le rachat de TikTok par une société américaine, ou son bannissement. Microsoft ayant été, à son grand regret, recalé par ByteDance, TikTok devait initialement être interdit le 20 septembre, sur le territoire étasunien. Mais revirement : ce ne sera pas le cas, ByteDance ayant noué un partenariat avec Oracle et Walmart, sociétés américaines.

Mais comme l’explique Fox News, Donald Trump a une exigence très précise.

Crédits Kon Karampelas – Pixabay.com

TikTok devra être totalement sous le contrôle de Walmart et Oracle.

Donald Trump refuse que ByteDance garde l’actionnant sur TikTok, aux USA

TikTok pourra continuer à vivre aux USA, suite à un partenariat avec Oracle et Walmart, sociétés étasuniennes. Pour l’occasion, une nouvelle société appelée TikTok Gobal va être créée, et compte embaucher 25 000 employés et un siège social aux États-Unis. L’entreprise sera également introduite à la bourse de New-York, en 2021. Mais les obligations ne s’arrêtent pas là pour ByteDance, puisque le président des USA, Donald Trump, a une exigence.

Pour le président, Oracle et Walmart doivent prendre le contrôle total de TikTok aux USA, ou “nous n’approuverons pas cet accord“. Donald Trump refuse catégoriquement que ByteDance garde la main sur 80% de l’application, précisant que la société chinoise a “un partenariat” avec Oracle et Walmart.

La situation semble donc s’améliorer, mais connaître certains rebondissements et flous. Car ByteDance a bel et bien annoncé souhaiter détenir 80% de TikTok Global, tandis qu’Oracle explique que la société chinoise… n’aura aucune part. Il faudra sans doute attendre que les violons s’accordent pour permettre à TikTok de continuer à exister sur le sol étasunien.

Car avec des millions d’utilisateurs américains, TikTok a tout intérêt à ne pas perdre le marché étasunien, majeur. Notamment chez les plus jeunes, friands de l’application misant sur les formats courts vidéo.

Pour le moment, la situation semble apaisée, alors que WeChat n’est plus interdit aux USA, la justice ayant tranché que cette décision ne respecte pas le premier amendement.

Mots-clés donald trumptiktok