Donald Trump se sert d’un tweet pour faire taire les rumeurs sur l’ingérence Russe

En 2016, Donald Trump s’était trouvé au cœur de la polémique après que de nombreux Américains aient mis sa victoire aux élections présidentielles américaines sur le compte d’une propagande sur les réseaux sociaux financés par la Russie. A cette époque, Twitter avait indiqué que le média Russia Today avait financé environ 1823 tweets promotionnels qui ciblaient le marché américain pour influencer les résultats de l’élection présidentielle US en faveur de Donald Trump.

Aujourd’hui, pour réfuter ces accusations, Donald Trump a retweeté les publications qui ont été postées par Rob Goldman, vice-président des publicités sur Facebook, le vendredi 16 février 2018. Dans ces tweets, Rob Goldman a déclaré qu’influencer les résultats des élections américaines n’était pas l’objectif des publicités achetées sur Facebook durant la période des élections.

Trump IA

Durant cette période, Twitter avait affirmé que Russia Today avait dépensé environ 228 000 euros en contenus sponsorisés aux États-Unis en 2016.

Rob Goldman dément les accusations d’ingérence

Sur Twitter, Rob Goldman a commencé en déclarant que de nombreuses incompréhensions s’étaient immiscées dans les affaires concernant les publicités russes qui ont envahi les réseaux sociaux en 2016.

Dans sa publication, il explique ainsi que « La majorité de la couverture médiatique concernant l’ingérence russe implique leur tentative d’obtenir le résultat des élections américaines de 2016. Ce que je peux vous dire c’est que j’ai vu les publicités russes et qu’influencer les élections n’était pas l’objectif principal. »

Donal Trump en profite

Les tweets de Rob Goldman surviennent après que la justice américaine ait inculpé treize Russes qui ont été accusés de vouloir s’ingérer dans les élections américaines de 2016 par le biais d’une campagne de propagande sur les réseaux sociaux.

De son côté, le président américain Donald Trump a rejeté toute responsabilité dans cette affaire. Il a aussi profité des tweets de Rob Goldman pour se blanchir. Le président américain a retweeté toutes les publications du vice-président des publicités sur Facebook.

D’après les enquêtes menées par le bureau du procureur spécial Robert Mueller, les employés de Donald Trump n’ont eu que des contacts « involontaires  avec les Russes qui se présentaient comme des Américains durant la dernière période électorale. »