DOOM Eternal : le producteur exécutif monte au créneau sur la problématique de la bande originale

Dans un long communiqué, le producteur exécutif de DOOM Eternal revient sur la polémique entourant sa bande originale et confirme au passage que Mick Gordon ne sera pas appelé pour illustrer le contenu supplémentaire actuellement « en production ».

Le mois dernier, Mick Gordon, compositeur sur le DOOM de 2016 et DOOM Eternal, n’avait pas caché sa déception quant au traitement réservé à la plupart des pistes de ce dernier épisode. Il avait également émis des doutes quant à l’éventualité de le voir travailler de nouveau avec id Software sur un prochain DOOM.

DOOM

Crédit : Id Software

Un peu plus tard, le producteur exécutif de DOOM Eternal s’est fendu d’une longue « lettre ouverte » sur reddit adressée à l’« incroyable communauté DOOM ». Le but étant de donner les éléments à même de mieux comprendre pourquoi un autre compositeur a été appelé à mixer une bonne partie des pistes du jeu.

Mick Gordon ne composera pas pour le DLC de DOOM Eternal

En janvier dernier, id Software s’était entendu avec Mick Gordon quant à la délivrance d’une bande originale pour début mars. L’accord était sensiblement le même que pour le DOOM d’il y a quatre ans : un minium de 12 pistes et un bonus pécuniaire si la commande arrivait à temps.

Le 24 février, Mick indiquait que la somme de travail requise allait lui demander plus de temps. Tout en présentant ses excuses, il requérait de se voir offrir quatre semaines supplémentaires pour fournir plus de 30 morceaux, lesquels constituaient une bande originale dépassant les deux heures d’écoute. Mick a eu droit à six semaines, id Software ayant même consenti à maintenir le bonus.

Au mois d’avril, craignant que Mick Gordon ne donne pas satisfaction à temps, id Software a demandé à Chad, concepteur audio en chef, de commencer à travailler sur des pistes. Le producteur exécutif en profite pour expliquer les différences d’onde relevée s:

« Il est important de comprendre qu’il y a une différence entre la musique mixée pour le jeu et la musique mixée pour la bande originale. Plusieurs personnes ont remarqué cette différence en regardant les formes d’onde, mais ont mal compris le pourquoi de la différence. Lorsqu’un morceau ressemble à une ‘brique’ ou à une barre, où les hauts et les bas extrêmes de la gamme dynamique sont coupés, c’est ainsi que nous recevons la musique de Mick pour l’inclure dans le jeu – en fragments pré-mixés et pré-compressés par lui. Ces fragments de musique qu’il nous livre sont ensuite transmis à notre système audio et sont combinés en temps réel au fur et à mesure que vous jouez au jeu.

À lire aussi : ID Software promet que la version Switch de Doom Eternet sera une réussite

Par ailleurs, lors du mixage et du mastering pour une bande originale, Mick commence par son matériel source (auquel nous n’avons généralement pas accès) et le remixe pour l’OST afin de s’assurer que les hauts et les bas ne sont pas coupés – comme on peut le voir dans ses 12 pistes de l’OST. Tout cela est important à noter, car Chad n’avait que ces fragments de jeu pré-mixés et pré-compressés de Mick pour travailler avec l’édition des versions id des pistes. Il a simplement édité la même musique que vous entendez dans le jeu pour créer la bande sonore complète – bien que certaines des éditions aient nécessité de légers ajustements de volume pour éviter d’autres coupures. »

Par la suite, Mick a suggéré que Chad et lui combinent leurs efforts. Quand le premier a vu plusieurs de ses morceaux être plus ou moins recalés, car ne dépeignant pas une atmosphère combative satisfaisante, il a là aussi évoqué la possibilité d’utiliser le travail du concepteur audio en chef pour « davantage étoffer » son travail si besoin.

Au final, bien que reconnaissant le talent du compositeur et lui souhaitant une pluie de récompenses pour son œuvre sur DOOM Eternal, le producteur exécutif indique que Mick Gordon ne sera pas sollicité pour illustrer musicalement le contenu supplémentaire actuellement « en production » du côté d’id Software.

À lire aussi : Doom Eternal dit au revoir au logiciel anti-triche Denuvo

Mots-clés doom eternal