Dornier Seastar, l’hydravion commercialisé… 40 ans après !

Dornier, marque connue dans le monde de l’aviation, va bientôt commercialiser son nouvel avion, le Seastar, un projet développé depuis près de… 40 ans.

En effet, le projet a été initié dans les années 80, puis est peu à peu tombé aux oubliettes faute de financement, avant d’être récemment remis sur la table pour un possible premier vol prévu en 2019.

Plus qu’un avion, c’est un hydravion modernisé qui est ainsi proposé par la marque historique.

Retour vers le futur grâce à cet aéronef atypique

Développé au début des années 80, le Seastar effectue son premier vol en 1984. Un deuxième prototype décolle ensuite trois ans plus tard, en 1987. Le manque de fonds a obligé la société à mettre de côté le projet… jusqu’à récemment.

Ce nom historique s’est fait connaître grâce aux hydravions, notamment dans les années 30 avec l’imposant Dornier Do-X, un hydravion de 40 mètres de longueur doté de 12 moteurs, 6 propulsifs et 6 tracteurs. Un symbole de prospérité et de puissance pour l’Allemagne grâce à cette société nationale.

Paradoxalement, c’est désormais le repreneur chinois de Dornier Seawings qui fait revivre le projet du Seastar. Il a en effet été acheté en 2013 par les compagnies chinoises Wuxi Communications Industry et Wuxi Industrial Development.

Désormais à la pointe de la technologie

Le savoir-faire allemand est ainsi associé aux capitaux chinois des actionnaires. Dornier reste actionnaire de Seawings mais de manière minoritaire. Une nouvelle version du Seastar a été présentée, totalement modernisée, elle met de côté le métal des premiers prototypes pour laisser place aux matériaux composites, plus adaptés à notre époque.

Cette version actualisée offre un nouveau fuselage et des ailes obtenus en collaboration avec Diamond Aircraft, qui va fournir ces pièces depuis son usine du Canada pour une dizaine d’exemplaires dans un premier temps.

À l’intérieur, les dernières technologies sont intégrées, ce qui donne un cockpit très moderne doté d’une multitude d’écrans. Le train d’atterrissage a été revu pour résister à la corrosion, la cabine bénéficie désormais de la climatisation, et deux moteurs Pratt & Whitney de 650 chevaux propulsent l’hydravion.

Il mesure douze mètres de longueur et peut accueillir jusqu’à 14 personnes à son bord. Sa vitesse maximale est de 333 km/h et il peut parcourir plus de 1500 kilomètres. Un modèle polyvalent (une version ambulance est même proposée !) et original que l’on croisera peut-être bientôt au-dessus de notre tête… ou au bord de la plage !

Crédits images : Dornier