Dot, une smartwatch pour les malvoyants supportant le Braille

Android Wear, Apple Watch, et même les smartwatches sorties avant elles, on s’émerveille devant ces objets qui nous font gagner du temps. Et pourtant, il est une catégorie de personnes pour qui ces outils n’ont que peu d’intérêt : les malvoyants.

Bien sûr, la technologie fait régulièrement de grands progrès pour les aider, avec notamment les lecteurs d’écrans qui sont de plus en plus intelligents, mais ce n’est guère pratique : voudriez-vous qu’on vous lise à haute voix un message personnel en plein métro ? C’est ce constat qui a amené la création de Dot, une smartwatch destinée aux malvoyants et capable d’afficher des caractères en Braille.

Dot

Dot, la smartwatch qui lit le Braille

La face principale de la montre est constituée de quatre cellules, chacune étant capable d’afficher un caractère en Braille. Et en relief, bien sûr. Autrement dit, chacune de ces cellules est constituée de six points indépendants, se relevant ou s’abaissant au besoin pour afficher le bon caractère.

Quatre caractères, ça ne paraît pas beaucoup, mais c’est déjà un bon début, et il faut aussi savoir que ce nombre limité de caractères permet d’afficher le texte rapidement : Dot est capable d’afficher jusqu’à 100 caractères différents à la seconde.

Dot est donc destinée aux malvoyants souhaitant un peu d’intimité et ne souhaitant pas que tout ce qu’ils veulent lire soient lu à haute voix. Après tout, on a tous le droit de lire des sextos en public.

Utilisant le Bluetooth 4.0 pour se connecter au smartphone, Dot possède une autonomie relativement bonne de cinq jours. Enfin, elle devrait être rendue disponible aux alentours du mois de décembre pour un prix inférieur à 300$, ce qui n’est pas si élevé que cela quand on considère l’aspect récent de cette technologie.

Le projet est intéressant, puisqu’il permet aux malvoyants d’avoir accès à toujours plus de choses : en plus de lire les messages, Dot va par exemple permettre la navigation GPS mais également la lecture de e-books. Que demander de plus ?

Via

Mots-clés dot