D’où viennent les 64 « booms » entendus à travers le monde ?

De mystérieux « booms » ont laissé les populations déconcertées à travers le monde entier. Les bruits terrifiants ont été enregistrés partout cette année, du Moyen-Orient aux Midlands de l’Est et l’Australie, la majorité ayant été entendue sur la côte est de l’Amérique.

Le dernier boom, entendu la semaine dernière, a terrifié les résidents de l’État de l’Alabama aux USA.

Eau Terre

Des « booms » terrifiants entendus dans plusieurs régions du monde

La police de l’État rapporte qu’elle a été avertie d’un « son suspect » décrit comme un « boom » vers 21 heures lundi 20 novembre. Le boom, surnommé « Bama Boom », a secoué plusieurs maisons et semblait provenir du côté nord-ouest de Lochbuie, a indiqué la police.

Toutefois, ni la police ni les experts n’arrivent à comprendre ce qui a causé ce bruit mystérieux. Certains experts disent que les causes pourraient aller des avions supersoniques aux météores qui explosent dans l’atmosphère. Le 10 octobre, un bruit similaire a laissé les habitants de Cairns confus. Beaucoup ont suggéré que c’était le bruit d’un avion FA-18 Hornet en vol. Deux semaines plus tard, un autre boom a été entendu au-dessus de la péninsule d’Eyre en Australie du Sud alors qu’un météore bleu traversait le ciel.

Des bruits dont l’origine reste encore inconnue

En tout, le mystérieux son a été entendu dans 64 endroits du monde cette année. Ces endroits incluent le Michigan, la Laponie, St Ives, Swansea et le Yorkshire. Entre temps, les résidents de l’Alabama ont signalé le dernier évènement en date sur Twitter, un des habitants le décrivant comme « un boom incroyablement fort » qui « a secoué toute la maison ».

Le service météorologique national de Birmingham, Alabama, a indiqué que le bruit pourrait provenir d’un bang sonique d’avion ou d’une météorite, des Léonides pour être plus précis. Ils ont tweeté : « Bruit sourd entendu : nous ne voyons rien qui indique un grand feu / fumée sur un radar ou un satellite; rien sur l’USGS indiquant un tremblement de terre ».

La NASA elle-même n’en sait pas plus…

De son côté, la NASA elle-aussi ignore l’origine des mystérieux « booms ». Les scientifiques spécialistes des météores du centre spatial continuent à analyser de nouvelles données dans l’espoir de déterminer la cause des booms.

Mots-clés espaceinsoliteNASA