Dreams (PS4) a du succès : Nintendo demande le retrait d’une (re)création Mario

On pouvait se dire que Dreams, en dépit de sa myriade de créations plus ou moins originales, n’arriverait pas à faire son tour dans la galaxie d’exclusivités PS4. Et voilà qu’un utilisateur s’est vu demander par Nintendo de retirer l’une de ses œuvres qui consistait, ni plus, ni moins, à une recréation du personnage de Mario. La reconnaissance, la gloire enfin pour le nouveau bébé de Media Molecule.

En offrant aux joueurs de Dreams les outils pour produire des jeux pouvant être confondus, ne serait-ce qu’un instant, avec des productions de (très) grande envergure, les développeurs de Media Molecule ont dans le même temps ouvert la boîte de Pandore.

Crédits Pixabay

Parce qu’il allait être évident qu’en proposant de créer soi-même ses jeux, la galaxie Dreams allait être constellée d’hommages, de copies voire de plagiats d’une qualité et d’un goût pas toujours irréprochables. Combien de Mario et de Sonic ont ainsi fleuri dans les tendances du titre de Media Molecule ? Au vu des résultats constatés, peut-être trop.

Son Mario dans “Dreams” modéré, il dit avoir un “plan de secours”

Un certain nombre de créations permettent ainsi de manipuler un avatar de Mario. La représentation n’est pas toujours fidèle à l’identique, ce que l’on peut pardonner, et manipuler le personnage n’est souvent pas aussi agréable que dans une production made in Nintendo. Reste que le petit artisan a finalement réagi pour interdire l’utilisation d’une création en particulier, celle de l’utilisateur PieceOfCraft.

Dans un gazouillis émis sur le réseau de l’oiseau bleu, le créateur a ainsi partagé “de bonnes et de mauvaises nouvelles” : “Nous avons volé trop près du soleil les garçons ! Une grande société de jeux vidéo dont je tairai le nom n’a semble-t-il pas lu le mot que j’avais laissé dans Dreams qui demandait d’être cool’. Pas de souci cependant, j’ai un plan de secours. Mais pour l’instant, les projets de Mario dans Dreams sont en attente jusqu’à ce que je mette ledit plan à exécution.”

Selon GoNintendo, PieceOfCreate a ajouté avoir reçu un courriel de la division des affaires juridiques et commerciales de Sony Interactive Entertainment Europe l’informant que Nintendo s’était opposé à l’utilisation du personnage de Mario dans ses projets. En sachant que des créations d’autres utilisateurs reprenant l’avatar en question sont toujours accessibles.

Qu’on se le dise, Dreams commence à faire peur. Ne serait-ce que parce que des utilisateurs ont cru bon de devoir créer des œuvres en rapport avec le coronavirus Covid-19.