Drive Me : Volvo revoit ses échéances

En 2014, Volvo avait promis une centaine de voitures autonomes de niveau 4 pour 2021. La conduite autonome de niveau 4 donne lieu à une voiture sans chauffeur 100 % indépendante. Baptisé Drive Me, le projet est très ambitieux mais le constructeur suédois se voit désormais contraint de le revoir à la baisse, que ce soit en termes d’envergure ou d’échéance.

Aujourd’hui, le projet impliquerait plutôt une centaine de voitures autonomes de niveau 2, soit un système que l’on retrouve déjà chez plusieurs autres véhicules des marques concurrentes. Volvo ne désespère néanmoins pas de pouvoir mener son ambitieux projet d’ici 2021.

Volvo Android

Le constructeur explique ses motivations de manière plus détaillée dans les colonnes du magazine Automotive News Europe.

Drive Me, des voitures 100 % autonomes

Le projet Drive Me concerne le développement de la technologie de la conduite autonome. Le constructeur automobile suédois ambitionne de développer un système de conduite autonome complètement indépendant d’ici l’année 2021. Dans le cadre de son projet, Volvo recrute des familles suédoises pour tester les voitures autonomes déjà développées.

La marque avait notamment prévu de leur faire tester une centaine de ses futurs véhicules sans chauffeur de niveau 4. À travers ce programme, le constructeur automobile suédois a pour objectif final de pouvoir produire et commercialiser son innovante voiture sans chauffeur d’ici quatre ans.

Ce n’est pas encore le bon moment

Si le projet Drive Me apparait comme très prometteur, Volvo s’est vu contraint de changer un peu ses plans. Dans les explications rapportées par Automotive News Europe, le constructeur estime que ce n’est pas encore le bon moment pour lancer une voiture autonome de niveau 4. Les utilisateurs ne seraient pas encore prêts pour une telle innovation technologique.

Marcus Rothoff, Directeur du programme de la conduite autonome de Volvo, explique également que l’entreprise compte attendre le développement de capteurs encore plus puissants pour équiper leurs véhicules autonomes de niveau 4. Les capteurs actuels sont performants, certes, mais avec l’évolution technologique hyper rapide, ceux de demain le seront encore plus.

La concurrence sur la conduite autonome bat son plein. Le premier a arrivé au niveau 5 aura un ascendant sur tous les acteurs du secteur. Jusque là, l’échéance à ce sujet reste entre 2020 et 2022.

Mots-clés volvo