DroneSeed développe un drone capable de planter des arbres

Les drones ont pris une place importante dans notre quotidien en seulement quelques années. DroneSeed, une start-up américaine veut aller encore plus loin en les utilisant pour planter des arbres très rapidement.

En effet, elle a mis au point un modèle capable de larguer des graines pour réaliser ces opérations habituelles à moindre coût et pouvoir atteindre des zones difficiles d’accès.

De quoi lier le drone à l’écologie pour lutter contre la déforestation de masse très facilement.

Une énième utilisation du drone, mais écologique !

Son fonctionnement novateur repose sur un canon à air comprimé qui permet de propulser vers le sol une capsule à plus de 380 kilomètres par heure. Celle-ci contient des graines, de l’hydrogel, des engrais et s’enfonce de ce fait à plus de 7 centimètres de profondeur dans la terre.

La capsule contient également des produits antiparasites. Cette manoeuvre est idéale pour résumer en une action robotique des dizaines d’autres actions humaines, rébarbatives et plus lentes.

Le drone est déjà pleinement fonctionnel et a séduit une des grandes entreprises forestières aux États-Unis qui a fait appel aux services de l’entreprise DroneSeed. Sa mission sera colossale puisque l’exploitation industrielle n’est pas la seule cause de déforestation.

En effet, des dizaines d’incendies ravagent chaque année les immenses forêts du territoire américain. Dans certains États, cet ennemi peut détruire la végétation sur 2,4 millions d’hectares chaque année. Une zone au paysage lunaire gigantesque.

Un canon pour propulser les graines dans la terre

DroneSeed et son drone modifié ont également séduit un autre domaine américain. Il s’agit de Clean Water Services, une compagnie des eaux située à Hillsboro, dans l’État de l’Oregon. Le principe est de planter des dizaines d’arbres dans les zones piscicoles, afin de réduire la température des rivières avant le traitement en usine.

La société se base sur trois applications de son petit engin. La première concerne l’épandage pour diffuser des produits et protéger certaines forêts d’espèces invasives. La deuxième concerne comme expliqué précédemment la plantation, pour planter ou replanter diverses espèces. Ils précisent sur le site que leur équipement est capable d’effectuer l’équivalent de deux marathons chaque jour, soit une distance parcourue d’environ 85 kilomètres.

Et la dernière consiste à recueillir et analyser des dizaines de données grâce aux multiples caméras qui équipent les appareils. De quoi permettre de récolter des informations sur l’environnement traité et ses alentours, et de suivre son évolution au fil du temps.

RED By SFR : la Box Internet Série limitée est à 15 € par mois