Du haut de ses 4 ans, elle découvre une empreinte de dinosaure vieille de 220 millions d’années

Dans le domaine de la paléontologie, les nouvelles découvertes ne sont pas tous les faits de messieurs barbus vêtus à la mode Indiana Jones et des universitaires bardés de diplômes. Cette fois-ci, c’est une petite fille âgée de 4 ans, pas plus, qui se trouve derrière une importante découverte.

C’est en se promenant sur une plage avec sa famille, dans le sud du Pays de Galles (Royaume-Uni), que la jeune Lily Wilder a en effet posé le regard sur une empreinte de dinosaure vieille de 220 millions d’années.

Crédits Pixabay

Au début, ses parents avaient du mal à croire que cette trace fossile était authentique. Mais après diverses vérifications, il s’est avéré que c’était bel et bien une empreinte datant de l’époque de ces célèbres reptiles. D’ailleurs, la pièce découverte se trouve actuellement là où elle doit être, au Musée national du Pays de Galles sis à Cardiff.

Et grâce à sa trouvaille, le nom de Lily Wilder restera dans l’histoire.

Une importante découverte, fruit du plus grand des hasards

Pour l’anecdote, le récit de cette découverte a commencé lors d’une promenade que la famille Wilder a faite le samedi 23 janvier dernier. En route pour le supermarché du village, ils sont passés par une plage et c’est là que l’attention de la petite Lily a été attirée par une roche. L’empreinte était là, sur un rocher situé à hauteur d’épaule de la fillette de 4 ans.

Surexcitée, Lily s’est empressée d’inviter son père à observer de plus près ce qu’elle a découvert. Au départ, ses parents croyaient que cette trace de pas de 10 cm de long était l’œuvre d’un artiste. Mais après quelques vérifications suivies de la publication de la photo du fossile sur Facebook, la famille de Lily Wilder a été stupéfaite.

Le Musée national du Pays de Galles est par la suite entré en contact avec les Wilder afin de récupérer l’empreinte de dinosaure et le mettre en lieu sûr. Et c’est dans ce musée que la pièce repose actuellement.

La plus grande découverte locale depuis une dizaine d’années

Après les examens qui ont porté sur le fossile, les spécialistes ont estimé que le dinosaure qui a laissé cette empreinte devait faire 75 centimètres de haut pour 2,5 mètres de long. Toujours selon les scientifiques, l’animal se déplaçait sur ses pattes arrière et selon les suppositions, il devait s’agir d’un Grallator, un mystérieux saurien qui a vécu au Trias supérieur.

De nombreux experts soulignent que cette empreinte fossilisée fait partie des empreintes de dinosaure les mieux conservées que l’on ait retrouvées au Royaume-Uni. D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour laquelle le Musée national du Pays de Galles s’est empressé pour récupérer la pièce.

Grâce à cette trouvaille, le nom de Lily Wilder restera donc gravé dans l’histoire. Et lorsque le musée rouvrira ses portes, quand cette pandémie de COVID-19 sera derrière nous, Lily et sa classe seront les premiers invités pour l’exposition de ce fossile vieux de 220 millions d’années.

Mots-clés paléontologie