Du ransomware au revenge porn

Les ransomwares font d’importants dégâts chaque année, paralysant des entreprises, des hôpitaux et même des administrations entières. Et la plupart du temps, les hackers s’en tiennent à cette phase de leur plan. Certains groupes semblent vouloir aller plus loin encore en versant, en plus, dans le revenge porn. Explications.

Les ransomwares, ou rançongiciels en français, sont donc à l’origine de nombreux troubles. A un point tel que le gouvernement français consacre même une page entière à ce sujet sur l’un de ses sites.

Revenge Porn
Crédits Pixabay

Une page qui dispense également quelques conseils pour tenter de s’en prémunir.

Les ransomwares font toujours autant de dégâts

Si ces malwares rencontrent autant de succès, ce n’est évidemment pas tout à fait par hasard. Les ransomwares peuvent en effet s’avérer très lucratifs pour les hackers. Peu d’entreprises peuvent se permettre de voir leur système informatique bloqué pendant des semaines. Même chose du côté des administrations et des établissements de santé.

Toutefois, il semblerait que certains hackers souhaitent aller encore plus loin. C’est en tout cas ce qui transparaît de la découverte faite par Vice.

En fouillant sur les forums spécialisés, nos confrères ont en effet découvert qu’un groupe spécialisé dans les attaques par ransomwares avait menacé ses victimes… de divulguer des images intimes sur Internet.

A lire aussi : David Ellefson porte plainte pour revenge porn

Un zeste de revenge porn en plus

Les hackers portés sur ce type d’attaques ne se contentent en effet pas toujours de chiffrer les données de leurs victimes. Il leur arrive aussi d’en récupérer une copie. L’effet est double. L’entreprise doit payer pour retrouver un accès à ses données, mais aussi pour éviter que ces dernières ne soient rendues publiques.

En temps normal, ces campagnes visent les institutions, et non les particuliers. Une équipe de hackers, dont le nom n’a pas été dévoilé par nos confrères, semble vouloir pousser le concept un peu plus loin.

Après avoir dérobé les données d’une de leurs dernières victimes, ces derniers l’ont en effet menacé de divulguer des photos intimes la mettant en scène, des photos sur lesquelles elle serait identifiable. Plus étonnant, les journalistes de Vice évoquent aussi “plusieurs victimes” et il semblerait donc que cette stratégie ne soit pas circonscrite à une campagne en particulier, mais généralisée à plusieurs attaques.

A lire aussi : Paris Hilton, une des premières victimes de revenge porn

Comment se prémunir des ransomwares

Plus que jamais, il est donc indispensable de vous montrer prudents et d’adopter des mesures préventives pour éviter de vous retrouver en mauvaise posture.

Ces mesures peuvent être de différents types. Il est bien entendu recommandé de ne jamais ouvrir de courriels dont vous ne connaissez pas les expéditeurs, mais aussi d’éviter soigneusement de fréquenter des sites considérés comme peu sûrs ou d’installer des applications récupérées sur des sites non officiels.

Toujours parmi les mesures à adopter, il y a aussi les mises à jour. Notamment de l’antivirus.

Plus généralement, il est recommandé de toujours prendre le temps de sauvegarder ses données les plus importantes. En cas d’attaque, on peut ainsi les retrouver.