Du temps des dinosaures, la Terre se trouvait à un autre bout de la Voie Lactée, selon cette scientifique de la NASA

Jessie Christiansen, une scientifique travaillant au sein de l’Agence spatiale américaine (NASA) a effectué une recherche sur les pérégrinations de notre planète dans la Voie lactée. Et d’après ce qu’elle a découvert, la position actuelle de la Terre était différente de celle qu’elle où elle se situaient durant le règne des dinosaures.

Ainsi, selon cette chercheuse, entre le temps où les dinosaures sont apparus puis ont vécu sur la Terre et notre époque, la planète a voyagé d’une région à une autre par rapport au centre de notre galaxie.

Crédits Pixabay

Cette étude montre également la durée du règne des dinosaures par rapport à l’évolution de notre système solaire dans ses pérégrinations autour du centre de la galaxie.

Une animation combinant à la fois paléontologie et astronomie

Durant ses recherches, Christiansen a été surprise par la coïncidence entre la paléontologie et l’astronomie, comme elle l’indique : « j’ai eu cette idée que je pourrais cartographier l’évolution des dinosaures grâce à la rotation de la galaxie » a-t-elle ajouté.

La vidéo d’illustration n’est qu’une version simplifiée du mouvement de notre système solaire par rapport à celui de la galaxie, parce que dans la réalité, l’emplacement des différents objets de la Voie lactée et ses étoiles peut changer dans tous les sens et à toutes vitesses en prenant la forme d’une spirale. Le système solaire orbite par exemple autour du centre de la Voie lactée durant environ 250 millions d’années.

Toujours selon Christiansen, « L’animation donne l’impression que nous sommes revenus au même endroit, mais en réalité, toute la galaxie a fait un très long chemin ». Il est donc impossible que la Terre ou le système solaire revienne à une position antérieure.

La Terre, un endroit optimal pour la vie

Malgré ses changements de position dans l’Univers, la Terre reste toujours un endroit pouvant abriter la vie. Elle se trouve en effet, à une distance assez éloignée du lieu où l’on ne pourrait pas survivre, le centre de notre galaxie.

Selon Christiansen : « Notre système solaire ne se déplace pas au centre de la galaxie. Nous restons toujours à peu près à bonne distance ». On est d’ailleurs très chanceux, car notre planète ne traverse pas non plus d’endroits « où il y a beaucoup d’étoiles avec beaucoup de radiations », qui seront mortelles pour la vie.

Ce qui au final, a rendu possible l’apparition et le foisonnement d’une multitude de formes de vie sur notre planète au cours du temps et la rend si spéciale dans l’Univers.