DuAxel, les rovers qui exploreront les cratères de Mars

Les rovers jouent un rôle très important dans l’exploration spatiale. Ces engins sont utilisés pour capturer des images de la surface des planètes, mais aussi pour y faire des prélèvements. Il est donc nécessaire de les équiper d’une technologie de pointe qui leur permettra de mener à bien leurs missions.

Actuellement, la NASA travaille sur le prototype d’un nouveau rover qui sera amené à explorer les cratères de Mars. Cet engin a hérité du nom DuAxel. À première vue, ce rover ressemble aux autres instruments du même type. Néanmoins, il se différencie au niveau de son fonctionnement.

DuAxel est plus libre dans ses mouvements et peut même se séparer en deux pour faciliter son déplacement.

Un rover qui allie flexibilité et polyvalence

Le 13 octobre 2020, le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA a publié un communiqué pour présenter le DuAxel. Il s’agit d’un rover à quatre roues, comme on a l’habitude d’en voir. Toutefois, il se démarque des autres engins par sa flexibilité et sa polyvalence.

L’une de ses missions principales consistera à descendre dans les cratères martiens pour les explorer. Pour ce faire, le rover pourra se séparer en deux. L’une des parties restera au sol pour s’agripper. L’autre, quant à elle, descendra en rappel jusqu’en bas du cratère. Durant cette manœuvre, les deux parties du rover seront reliées entre elles par un câble. Pour les rassembler, il suffit de rembobiner le câble.

DuAxel, un engin qui a fait ses preuves

Avant d’affronter les conditions extrêmes de Mars, DuAxel a dû subir de nombreux tests sur Terre. Les chercheurs du JPL l’ont envoyé dans le désert de Mojave, en Californie, pour tester ses capacités. À en croire leur déclaration, les résultats des premiers essais sont encourageants.

« DuAxel a extrêmement bien performé sur le terrain, démontrant avec succès sa capacité à s’approcher d’un terrain difficile. Il a pu détacher son rover Axel qui a manœuvré de façon autonome sur des pentes raides et rocheuses. Il a déployé ses instruments sans avoir besoin d’un bras robotisé », a indiqué Issa Nesnas, un spécialiste de la robotique travaillant au sein du JPL.

Selon les chercheurs, l’utilisation d’un tel rover « ouvre l’accès à des terrains extrêmes sur des corps planétaires tels que la Lune, Mars, Mercure et peut-être certains mondes glacés, comme la Lune de Jupiter, Europa. »

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test de l’Apple Watch Series 6

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés mars