Dubai fait face à un Google Maps Bombing de masse

Il se passe de drôles de choses au large de Dubaï. Du moins sur Google Maps. Des dizaines de repères fictifs ont en effet été placés sur les îles situées au large de la ville. Des îles sur lesquelles fleurissent désormais des restaurants, des cafés et même des fermes.

Google Maps ne se limite pas à ses fonctions de navigation. La plateforme a également un rôle central pour les commerces, les bars ou les restaurants.

Si ce n'est pas du Google Maps Bombing...

Si ce n’est pas du Google Maps Bombing… (capture Google Maps)

Elle les aide en effet à être plus visibles et donc à trouver facilement de nouveaux clients.

Dubaï victime de Google Maps Bombing

Google ne pouvant prendre en charge la gestion de tous les commerces et restaurants du globe, la firme a opté pour un modèle collaboratif et chaque personne a donc la possibilité d’ajouter son propre commerce en passant par le portail My Business.

Très bien conçu, l’outil permet d’ailleurs d’aller assez loin. Les propriétaires d’un lieu référencé peuvent ainsi enregistrer leurs horaires, modifier leur adresse et donc gérer la fiche de leur établissement.

Le système a fait ses preuves et il fonctionne bien. Malheureusement, il est aussi parfois victime de détournement et c’est ce qui est en train de se passer au large de Dubaï.

Des dizaines de repères sans aucun sens

Si vous vous rendez dans la région en suivant ce lien, alors vous aurez la surprise de découvrir de nombreux repères situés sur les îles au large des côtes de la ville. Des repères avec des noms un peu décalés : Catch Some Vibes Café, Bidget made thisssssss, Wilson MADE THIS, Kankertoko, MenOfRag’s Woo Hoo Dungeon, Franusiek made this, Gimiksi made this, Arjun’s sister is hot et ainsi de suite.

Alors bien sûr, ces repères ne devraient pas rester actifs très longtemps et il est fort à parier que les Googlers ne tarderont pas à faire le ménage dans la région afin de tout remettre en ordre, mais cet exemple prouve une fois de plus qu’il peut être parfois dangereux de trop verser dans le collaboratif.

Il faut d’ailleurs signaler que ce n’est pas la première fois que Google Maps est confronté à une telle situation et on se souviendra tous de ce restaurant qui s’était retrouvé au beau milieu de la Zone 51 en septembre dernier.

MAJ : Les noms des pays présents sur les îles sont légitimes. Les îles artificielles composant cet archipel porte effectivement le nom de The World Archipelago. Merci à xBug pour l’info et son commentaire.

Mots-clés googlegoogle maps