Dubaï va bientôt déployer des taxis autonomes

Dubaï vise le lancement d’une flotte de taxis autonomes pour 2023. La métropole des Émirats arabes unis va à cet effet s’appuyer sur Cruise.

Dubaï a annoncé le 12 avril dernier un partenariat avec le constructeur américain de voitures autonomes pour le déploiement de 4000 robots taxis dans la ville. Selon le prince héritier Hamdan bin Mohammed, la filiale de General Motors va assurer un quart des transports de la métropole avec des véhicules autonomes. Cruise bénéficiera également d’une exclusivité jusqu’en 2030. « Le premier du genre au monde entre une entité gouvernementale et un important constructeur de véhicules autonomes » sont les mots du prince héritier pour qualifier l’accord.

Crédits Cruise

La première ville des Émirats arabes unis comptabilise pour l’heure environ 11 000 taxis traditionnels. Depuis 2017, la start-up aéronautique allemande Volocopter y teste ses taxis volants VoloCity. Les robots taxis de Cruise viendront ainsi s’ajouter aux services de transport saturés de la ville.

Dubaï, premier acheteur de l’Origin

L’administration de la ville de Dubaï devient ainsi la première entité publique à acheter l’Origin. Le véhicule bénéficie d’une conception entièrement électrique. Cruise l’a spécialement conçu pour le covoiturage. L’Origin roule de manière totalement autonome et peut transporter jusqu’à six personnes à la fois. À noter que la présentation officielle du véhicule remonte à janvier 2020.

« La technologie, les ressources, les partenariats avec les constructeurs automobiles, l’approche en matière de tests et de déploiement ainsi que la stratégie de Cruise permet un lancement en toute sécurité et plus vite que toute autre entreprise », a déclaré dans un communiqué Mohammed Al Tayer, directeur de l’Autorité routière et du transport de la ville.

Une entreprise qui pèse aujourd’hui 30 milliards de dollars

Par ailleurs, Cruise envisage de s’implanter dans la Manhattan du Moyen-Orient. La succursale sera « entièrement responsable du déploiement, de l’exploitation et de la maintenance de la flotte ».

General Motors a acquis Cruise pour plus d’un milliard de dollars en 2016. Le constructeur de San Francisco n’avait alors que 40 employés dans ses rangs. Celui-ci emploie désormais près de 2 000 personnes et s’impose comme un sérieux concurrent de Waymo, le service de robots taxis de Google. Par ailleurs, le constructeur d’Origin est aujourd’hui évalué à 30 milliards de dollars. Microsoft fait partie de ses principaux investisseurs.